Yvelines : il frappe son père qui refusait de le laisser sortir pour acheter du cannabis – Le Parisien

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le confinement pose aussi de réels problèmes pour les personnes toxicomanes et leur entourage. C’est ce que suggère en tout cas l’histoire de ce garçon, fumeur régulier de cannabis, passé vendredi devant le tribunal…

Dans le box des prévenus de la salle d’audience, ce petit jeune homme ressemble à un gamin et, plus encore, il s’exprime comme tel. « Je me suis énervé, raconte-t-il. Avec le confinement, je ne peux pas travailler je ne peux pas suivre une cure pour être sevré du cannabis. Mon père refusait de m’emmener manger dehors. »

Chaque matin, l’actualité de votre département vue par Le Parisien

Ce garçon fluet a la tête blonde a déjà connu plusieurs déboires. Issue d’une famille défaillante, il a été placé deux fois auprès de l’Aide sociale à l’enfance, entre 8 ans et 12 ans puis entre 13 ans et 15 ans. Il a déjà été condamné à deux reprises pour avoir été violent avec ses parents.

Le procureur a requis une peine de dix mois de prison ferme avec maintien en détention : « C’est peine perdue, j’estime qu’il n’est plus temps de lui tendre la main, remarque-t-il. Ce jeune homme ne s’est pas fâché pour aller manger dehors. Il s’est énervé parce que son père refusait de lui donner de l’argent pour acheter du cannabis. Il rackette son père pour obtenir des stups. »

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif