Vie quotidienne. Chômage partiel, attestation d’école, immobilier… Ce qui change au 1er juin

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

En ce début juin, beaucoup de changements vont intervenir en raison de la crise, et, hors actualité liée au coronavirus, quelques réformes vont entrer en vigueur. Voilà ce qu’il faut retenir.

Dans un communiqué lundi soir, le ministère a fixé cette part à 15%.

Cela ne change rien pour les salariés du privé mis au chômage partiel par leur entreprise, qui bénéficient d’une garantie de 84% du salaire net (100% au niveau du Smic), que l’Etat et l’assurance-chômage remboursaient jusqu’à présent intégralement aux employeurs, dans la limite de 4,5 Smic.

Attestation d’école

En outre, à partir du 1er juin (mais comme il s’agit du lundi de Pentecôte, ce sera plutôt le mardi 2 juin), le parent qui ne souhaiterait pas reprendre le travail pour garder son enfant ne pourra plus bénéficier du dispositif de chômage partiel, sauf s’il fournit une attestation à son employeur pour justifier que l’établissement scolaire ne peut assurer sa mission d’accueil des élèves, avait aussi avancé Muriel Pénicaud.

La situation restant très évolutive de jour au jour, ce n’est qu’à la fin du mois que le gouvernement devrait “faire le point” pour voir “l’ampleur des écoles qui ont repris”, et décider “à ce moment-là s’il faut, ou pas, une attestation de l’école”.

Certificats d’isolement

Dès le 1er juin, les personnes vulnérables pourront continuer de bénéficier du chômage partiel, et percevoir des indemnités, à la condition de pouvoir fournir un “certificat d’isolement” qu’il est possible de se procurer auprès du médecin traitant, d’un médecin de ville ou du médecin du travail.

Les personnes “vulnérables” sont, outre les seniors âgés de 65 ans et plus, celles atteintes d’un cancer évolutif en cours de traitement, ayant des antécédents cardiovasculaires, souffrant d’une maladie chronique (respiratoire, rénale…), de diabète, d’obésité, ou encore étant au troisième trimestre de la grossesse. La liste complète est à retrouver ici.

Après son report de deux mois décidé en mars par le gouvernement, la fin de la trêve hivernale devait intervenir au 31 mai. 

Jeudi, on saura si les lycées (en commençant par les lycées professionnels), ainsi que les cafés et restaurants situés en zone verte, pourront rouvrir le mardi 2 juin, ainsi que les plages encore inaccessibles au public.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif