Vers un élargissement des compétitions sportives ouvertes aux paris en ligne

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Report de l’Euro, de Roland Garros, suspension de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa, annulation de plusieurs tournois de tennis, le monde du sport est à l’arrêt. Et les opérateurs de paris sportifs également. Depuis le début de la mesure de confinement prise par le gouvernement le nombre de paris a fortement diminué. “Lundi 16 mars, le volume de mise a été divisé par quatre ; mercredi, c’était par huit, et on s’attend à des journées blanches. Même si le poker se porte très bien, il ne compensera jamais les pertes liées aux paris sportifs”, s’inquiète Tristan Giuglini, responsable des paris sportifs à Winamax, dans les colonnes du Monde. Même constat chez Betclic, leader du secteur en France. “On oscille entre une baisse de 65 % dans les jours où on peut encore proposer des matches… et 95 % dans les pires”, déplore Julien Brun, directeur des contenus.
>> A lire aussi – Loto, Euromillions… le jackpot reste possible pendant l’épidémie
Face à l’inquiétude des opérateurs, l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) s’est réunie jeudi 19 mars. Et la décision d’élargir le nombre de compétitions ouvertes aux paris sportifs sur Internet a été prise. “Nous avons admis le principe d’une extension de la liste des compétitions conformément à la loi et nous allons faire des propositions aux opérateurs”, a confirmé Charles Coppolani, le président de l’ARJEL. Et d’ajouter : “Nous surveillons notamment les compétitions en Amérique latine”.
>> A lire aussi – 25 millions d’emplois supprimés dans le monde à cause du coronavirus ?
La liste des événements sportifs sur lesquels on peut parier est dressée par l’ARJEL. Deux critères sont pris en compte : l’accessibilité des résultats et la transparence des règlements, souligne Le Monde. Depuis l’arrêt d’une grande partie des compétitions sportives, certains opérateurs ont mis en lumière des championnats et disciplines, habituellement très peu plébiscités en France, comme par exemple le rugby à XIII en Australie ou le championnat de football en Biélorussie. D’autres ont même lancé des compétitions virtuelles. Mais si la situation s’éternise, les paris sportifs pourraient bien être temporairement suspendus.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif