Une start-up équipe la Tesla Model 3 avec… des panneaux solaires

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Lightyear One. Ce pourrait être le nom de la première voiture électrique capable de parcourir des centaines de kilomètres sans jamais avoir besoin d’être rechargée. La startup néerlandaise Lightyear teste en effet deux Tesla Model 3 modifiées avec des panneaux solaires sur le toit, détaille le site Electrek. Son but : prolonger l’autonomie des véhicules pour éviter aux automobilistes d’attendre de longues heures que leur voiture soit rechargée. Le dispositif pourrait également permettre d’éviter à un conducteur de tomber en panne de batterie loin de toute civilisation.
Si l’idée sur le papier est attrayante, le dispositif n’est pas encore prêt à être commercialisé à grande échelle. En effet, les panneaux solaires actuels ont un très faible rendement et la surface du toit d’une voiture est, pour le moment insuffisante, pour espérer pouvoir recharger suffisamment la batterie d’un véhicule électrique. Autre problème : les formes arrondies des véhicules face à des panneaux solaires rigides et difficiles à adapter à ces courbes. C’est pour tenter de résoudre ces problèmes que Lightyear multiplie les tests.
Production en 2021 ?
A terme la startup espère pouvoir commercialiser la première « voiture solaire » du marché, détaille le site Phonandroid. La Lightyear One pourrait ainsi afficher une autonomie de plus de 700 km. Sa production est annoncée pour 2021, sans date de commercialisation pour le moment. D’où les tests menés par la startup sur deux Tesla Model 3 et un Volkswagen Crafter. Le but : “démontrer la valeur ajoutée de panneaux solaires intégrés aux véhicules” et “mesurer le rendement” de ces installations.
>> A lire aussi – Tesla : des problèmes de qualité avec le Model Y ?
L’entreprises doit également déterminer si le dispositif pourrait être viable sur le long terme face aux vibrations et chocs que subit une voiture tout au long de sa vie. Elle entend ainsi “fournir des données supplémentaires réelles sur l’impact des vibrations, l’absorption des chocs et la résistance à l’eau” des panneaux solaires.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif