Une guerre avec l’Iran déstabiliserait le monde entier, avertit le Japon

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Une guerre avec l’Iran risque fort d’avoir un impact dévastateur pour la planète, met en garde Tokyo. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a en effet averti qu’une confrontation militaire avec Téhéran impacterait la paix et la stabilité dans le monde, lors d’une visite en Arabie saoudite en vue d’apaiser les tensions régionales après l’élimination d’un général iranien par Washington. Arrivé samedi à Ryad dans le cadre d’une tournée dans le Golfe en pleine tension entre les Etats-Unis et l’Iran, rival régional du royaume saoudien, M. Abe s’est entretenu avec le prince héritier Mohammed ben Salmane dans la province d’Al-Ula (nord-ouest).
“Toute confrontation militaire dans la région qui inclut un pays comme l’Iran aura un impact non seulement sur la paix et la stabilité dans la région mais sur la paix et la stabilité du monde entier”, a déclaré M. Abe, selon le porte-parole du ministère japonais des Affaires étrangères Masato Ohtaka. Les Etats-Unis ont tué dans une attaque de drone le général iranien Qassem Soleimani le 3 janvier à Bagdad. Mercredi, l’Iran a tiré des missiles sur des cibles américaines en Irak, sans faire de victimes. Le Premier ministre japonais a appelé “tous les pays concernés à entreprendre des efforts diplomatiques pour apaiser les tensions”, selon le porte-parole.
>> A lire aussi – Crash du Boeing 737 ukrainien : l’Iran reconnaît avoir abattu l’avion et parle “d’erreur impardonnable”
M. Abe et le prince Salmane sont d’accord pour travailler en étroite collaboration sur la sécurité maritime dans la région et ils ont discuté de la décision de Tokyo d’envoyer un destroyer pour les activités de renseignement ainsi que deux avions de patrouille P-3C au Moyen-Orient, a encore dit M. Ohtaka.
>> A lire aussi – Arabie saoudite, Iran et Etats-Unis : le prochain conflit en approche ?
Cependant, le Japon ne se joindra pas à une coalition dirigée par les États-Unis dans la région. Allié de Washington, Tokyo entretient de bonnes relations avec l’Iran. M. Abe a aussi insisté sur l’importance d’un approvisionnement continu et stable de pétrole saoudien à son pays.
>> A lire aussi – “Les tensions Iran – USA inquiètent plus les marchés actions que la guerre commerciale”
Pendant son séjour en Arabie saoudite, le chef du gouvernement japonais s’est également entretenu avec le roi Salmane, a rapporté l’agence de presse officielle saoudienne SPA. Les deux dirigeants ont discuté, selon SPA, de la sécurité du transport pétrolier par voie maritime, des moyens de renforcer les relations bilatérales ainsi que la coopération dans les domaines du tourisme, de l’intelligence artificielle et des énergies renouvelables. Après l’Arabie saoudite, Abe poursuivra sa tournée dans le Golfe aux Emirats arabes unis et à Oman.
>> En vidéo – Le patrimoine historique de l’Iran menacé par Donald Trump ?

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)
Getty Images>> A lire aussi – Comment acheter de l’or
>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif