Une députée LREM a-t-elle exigé le rapatriement de sa collaboratrice malade ?

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Visiblement certains font fi des mesures de confinement. Une députée de la majorité, élue à Paris, aurait même exigé que l’une de ses collaboratrices parlementaire, en congé et malade, réintègre son poste. Un comportement paradoxal, révélé par Libération. Cette membre de la majorité, qui est par ailleurs porte-parole du mouvement, ne cesse de relayer les consignes du gouvernement sur les réseaux sociaux et les plateaux télévisions, lorsqu’il était encore possible de s’y rendre.
Le quotidien raconte que Laëtitia Avia a demandé à ses collaborateurs parlementaires de rester dans la capitale. Certes, il leur a été permis de télétravailler, dans le respect des consignes du gouvernement. Mais l’élue LREM a insisté. Au point de demander à un membre de l’équipe, pourtant malade, de rentrer à Paris. « D’après les éléments qui nous sont remontés, la députée ne cesse de lui demander de revenir. Elle met en danger sa collaboratrice, prend le risque de propager l’épidémie et ignore les règles liées au confinement de la population », a fait savoir à Libération Laurence de Saint-Sernin, la secrétaire générale du syndicat Solidaires de l’Assemblée nationale.
>> A lire aussi – La BCE sort l’artillerie lourde face au coronavirus, le pétrole décolle
Saisine du déontologue
D’après les informations de Libération, la députée est allée jusqu’à solliciter le ministère de l’Intérieur. Laëtitia Avia a proposé d’utiliser les moyens de l’Etat pour « trouver une solution de rapatriement ». Du côté de Beauvau, personne n’est en mesure de confirmer cette information au quotidien. La nouvelle a déjà circulé parmi les élus du Palais Bourbon, et n’a pas manqué d’indigner la classe politique.
Le déontologue de l’Assemblée nationale a été saisi. Et pour cause, la pathologie dont souffre la collaboratrice de Laëtitia Avia la rend particulièrement vulnérable au Covid-19. Cette personne souffre effectivement d’une maladie auto-immune d’après les informations de Libération.
>> A lire aussi – 25 millions d’emplois supprimés dans le monde à cause du coronavirus ?
Laëtitia Avia a démenti avoir fait pression sur une collaboratrice pour qu’elle rentre à Paris. Je ne veux pas vous donner plus d’informations, mais c’est faux. J’ai simplement proposé de rapatrier cette collaboratrice car je souhaitais qu’elle soit proche d’un hôpital compte tenu de sa situation médicale. Je n’ai jamais demandé à la faire revenir pour télétravailler, c’est ridicule», précise la députée LREM à Libération.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif