Un amiral américain très inquiet de l’influence militaire de la Chine en Europe et en Afrique

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La Chine dominera-t-elle militairement et diplomatiquement l’Europe et l’Afrique ? C’est la crainte de l’amiral américain James Foggo, qui dirige actuellement les flottes de l’US Navy autour des côtes de ces deux continents. “L’appétit de la Chine n’a plus de limite dans les mers du Pacifique Sud. La République populaire veut imposer son influence et gagner en territoire maritime dans cette zone, mais son appétit pourrait bien s’étendre à l’Europe et à l’Afrique où elle commence déjà à placer ses pions”, a affirmé le haut gradé lors d’une conférence qui s’est tenue en juin dernier.
Pour étayer ses craintes, l’amiral James Foggo prend l’exemple du port du Pirée en Grèce. C’est l’un des plus grands du bassin méditerranéen. Il figure également dans le top 10 des ports de conteneurs européens. Situé dans l’Est de la Méditerranée,près de la Turquie, il appartient désormais au géant chinois Cosco, et pourrait “permettre à la Chine de bloquer les forces navales de l’Otan voire peut-être de déployer dans un futur incertain ses propres navires de guerre”, a hypothétisé l’officier américain.
>> À lire aussi – Air France au coeur d’une dispute entre la France et la Chine
Mais l’intérêt qu’a la Chine de posséder des ports méditerranéens n’est pas purement militaire, il est aussi économique. L’amiral estime qu’environ 10% des capacités européennes de terminaux de conteneurs sont dans des mains chinoises. James Foggo pense que ce chiffre pourrait atteindre les 50% dans quelques années et menacer l’indépendance économique de l’Europe.
La 5G, un outil de pouvoir pour les Chinois
James Foggo se méfie du réseau 5G, apporté par Huawei, qu’il qualifie de “cheval de Troie” en Europe. Il n’est pas le seul, certains membres du Congrès et du Sénat américain envisagent de bloquer le déploiement des futurs avions de chasse F-35 au sein de la Royal Navy. Pire, l’armée américaine pourrait retirer ses avions espions et ses soldats du sol britannique. En cause, la décision du Royaume-Uni d’autoriser l’entreprise chinoise Huawei à faire partie des sociétés qui déploieront le réseau 5G sur son sol.
Enfin l’amiral américain estime que les États-Unis perdent leur influence en Afrique au profit de la Chine. “L’Afrique est un continent trop sous-estimé, les Africains seront pourtant 2,5 milliards en 2050 et posséderont donc une force de travail considérable”, a souligné le haut gradé. La Chine, consciente de cette évolution, investit de plus en plus en Afrique. La République populaire a installé une base militaire à Djibouti en 2017, notamment pour lutter contre la piraterie aux abords de la Somalie.
Un tiers de l’armement importé en Afrique vient de Chine. Selon, le Stockholm international peace research institute, la Chine revendique une part de marché de 17%. Elle devance les États-Unis, qui ne sont qu’à 11% de part de marché sur ce continent. Au vu de ces faits, James Foggo appelle les différents membres de l’Otan à s’unir pour développer une nouvelle stratégie en Europe et en Afrique.
>> À lire aussi – Chine, Russie, Etats-Unis… “le temps des prédateurs est revenu !”

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif