UE : le Maroc retiré de la liste des pays exemptés de restrictions

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Après l’Algérie, le Maroc vient à son tour d’être retiré de la liste des pays exemptés de restrictions de voyage par l’Union européenne. Dans un communiqué, relayé par Air-Journal, le Conseil de l’UE explique sa décision par une recrudescence de cas positifs au Covid-19 dans le pays. Jusqu’à présent, le Maroc était sous surveillance. Ces restrictions ne s’appliquent en revanche pas aux citoyens de l’UE, aux membres de leur famille venant du Maroc, ni aux Marocains résidents de longue durée dans un pays de l’UE et à leurs familles. Le personnel médical et certains voyages d’affaires sont également exemptés.
La liste des ressortissants de pays étrangers qui peuvent voyager en Europe sans se soumettre à certaines restrictions a été réduite de 14 à 11 pays, vendredi 7 août. Seuls les voyageurs en provenance d’Australie, du Canada, de Géorgie, du Japon, de Nouvelle-Zélande, du Rwanda, de Corée du Sud, de Thaïlande, de Tunisie, d’Uruguay et de Chine (sous réserve de réciprocité) peuvent entrer librement dans l’espace Schengen.
>> A lire aussi – L’Algérie de nouveau soumise aux restrictions de voyage
Comme le rappelle Air-Journal, cette liste est établie en fonction de la situation épidémiologique de chaque pays. Elle est actuellement révisée tous les 15 jours. Lors de la révision précédente, l’Algérie avait à son tour été sortie de la liste en raison de la hausse des cas de contaminations au coronavirus dans le pays.
>> A lire aussi – A une minute près, les passagers d’un vol Nice-Oslo se retrouvent en quarantaine

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment proteger son epargne et ses investissements apres la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif