Total a failli basculer dans le rouge à cause de la chute de l’or noir

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Total a connu un véritable effondrement de sa rentabilité au premier trimestre. Le résultat net part du groupe est en effet ressorti à seulement 34 millions de dollars sur la période, contre 3,11 milliards un an plus tôt. Dans un environnement de prix en baisse de plus de 30% au premier trimestre, le groupe a vu son résultat net ajusté baisser de 35% et son cash flow reculer de 31% sur un an. La chute du pétrole a été spectaculaire, jusqu’en avril. La rentabilité des fonds propres a bien résisté, à 9,8%, tandis que le bilan reste sain, le taux d’endettement se limitant à 21%.
Total table désormais pour 2020 sur une réduction de sa production d’au moins 5% par rapport à ses prévisions. Le géant pétrolier a par ailleurs initié un certain nombre de mesures. Les investissements nets se limiteront à 14 milliards de dollars, contre 18 milliards initialement prévu. Le programme d’économies a en outre été augmenté. Au vu de ses fondamentaux solides (outre le faible taux d’endettement, le groupe bénéficie d’un point mort relativement bas, comparé aux concurrents), Total a décidé de fixer le premier acompte sur dividende à 0,66 euro, stable par rapport à 2019.
>> A lire aussi – Total, les seules actions du secteur du pétrole à acheter ?

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif