TGV, usines… les propositions d’Alstom pour racheter Bombardier

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Alstom met de l’eau dans son vin pour amadouer les autorités européennes de la concurrence. Afin d’obtenir le feu vert de la Commission européenne au rachat de Bombardier Transport, le géant français du ferroviaire ne lésine pas sur les concessions et les propositions de ventes d’actifs. Il propose ainsi un transfert de la contribution de Bombardier Transport pour le train à très grande vitesse V300 Zefiro et la cession du Coradia Polyvalent d’Alstom et du site de production de Reichshoffen en France.
Alstom propose également la cession de la plateforme Bombardier Talent 3 et des installations de production correspondantes situées sur le site de Hennigsdorf en Allemagne, et la fourniture d’un accès à des tiers à certaines interfaces et produits des différentes unités de signalisation embarquée de Bombardier Transport et de systèmes de gestion du contrôle des trains (TCMS). ” L’acquisition de Bombardier Transport reste en bonne voie pour une clôture prévue au premier semestre de l’année 2021 “, conclut Alstom.
>> A lire aussi – Alstom est un bon moyen de miser sur les transports propres !

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif