TF1 : chiffre d’affaires en hausse malgré le recul de la publicité

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les résultats de TF1 sont au beau fixe pour 2019. Le groupe de médias a publié vendredi un bénéfice net de 154,8 millions d’euros pour 2019, en hausse de 21,5 % sur un an, malgré une année terne pour son activité publicitaire issue des antennes TV. Le chiffre d’affaires du groupe s’inscrit conforme aux attentes, à 2,3 milliards d’euros, en progression de 2,1 %. Mais la publicité chute de 1,3 % sur les antennes (67 % des revenus du groupe) en raison, selon TF1, d’une base de comparaison élevée avec la diffusion de la Coupe du Monde de football en 2018. Au quatrième trimestre, l’environnement social a affecté “la demande des annonceurs, conduisant à un recul des recettes publicitaires de la chaîne TF1”, a également précisé l’entreprise dans un communiqué.
Parallèlement, les revenus publicitaires des chaînes TNT (TMC, TFX, TF1 Séries Film, LCI) ont progressé, comme celles du portail internet myTF1. Les revenus non publicitaires des antennes ont également bénéficié “de la contribution en année pleine des revenus issus des accords signés avec les opérateurs de télécommunication et Canal+, et de la revente des droits de la Coupe du Monde de football féminine à Canal+ au deuxième trimestre”.
>> A lire – Audiences télé : TF1 tombe à l’un des ses plus bas historiques en janvier
La filiale du groupe Bouygues a confirmé ses perspectives, soit un taux de marge opérationnelle courante à deux chiffres et un coût des programmes stable à 985 millions d’euros en 2020. En 2021, il vise un chiffre d’affaires de ses activités numériques d’au moins 250 millions d’euros (soit une évolution de plus de 44 % par rapport à aujourd’hui), et une amélioration de ses indicateurs financiers.
>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés
Les revenus du pôle Studios et divertissements ont reculé de 4,6 % sur un an, en raison de la déconsolidation d’une activité de téléshopping. Sans elle, le segment progresse de 6 %.Le pôle numérique Unify (qui inclut les marques Auféminin, Marmiton ou Doctissimo) évolue positivement de 49,2 % à 173,1 millions d’euros, désormais pleinement consolidé dans les comptes.
>> Notre service – Testez notre comparateur de comptes-titres pour passer vos ordres de Bourse au coût le plus bas
TF1 note cependant une activité publicitaire “en retrait, en lien avec des audiences en léger recul dans certains pays européens” et le changement de règles d’achat publicitaire. Le groupe a mené cette année une réorganisation de la régie de ce pôle pour lui permettre d’atteindre ses objectifs, ce qui a pesé sur sa rentabilité.
>> Notre service – Investissez dans des sociétés innovantes et à fort potentiel de valorisation avant leur introduction en Bourse, le tout en bénéficiant d’un avantage fiscal
>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)
Getty Images

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment proteger son epargne et ses investissements apres la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif