So Wood à Montpellier : les promesses d’un projet immobilier bois inédit

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les trois promoteurs et les deux architectes l’assurent : l’ensemble immobilier So Wood sera le premier projet d’immeubles construction bois supérieur à R+2 à Montpellier, proposant à la fois des logements et des bureaux.

Érigé sur la moitié de l’îlot 2 de la ZAC République (orchestrée par l’architecte Nicolas Michelin), avenue Raymond-Dugrand dans le quartier Port-Marianne, l’ensemble immobilier promet un engagement environnemental maximum. Pour répondre à la commande de la SERM, So Wood prévoit l’organisation des bâtiments autour d’un îlot de fraîcheur avec un jardin sauvage et des jardins partagés étagés, des bâtiments en gradins laissant pénétrer la lumière, ainsi que le traitement des toits en toiture actives (habitées, végétalisées ou en terrasses accessibles). Les jardins intérieurs seront accessibles, tout comme la petite place publique au cœur de l’îlot, afin de garantir une porosité avec le quartier.

L’archipel urbain So Wood (10 121 m2 de surfaces de plancher) se composera de six bâtiments du R+1 au R+9 : 800 m2 de locaux commerciaux en rez-de-chaussée, 800 m2 de bureaux en premier étage, 5 logements-ateliers type SOHO (small office home office) et 105 logements, dont 16 logements abordables et 10 en PSLA (prêt social location-accession).

« So Wood, ce sera 100 % des façades bois, 100 % des toitures en pentes en structures bois, et 40 % des planchers en bois, précise Brigitte Hellin (cabinet Hellin-Sebbag à Montpellier), l’une des deux architectes du projet, avec le Montpelliérain Philippe Bonon. Le reste sera en béton, des isolants biosourcés sont à l’étude. L’objectif est d’atteindre les labels les plus performants du bâtiment. »

Dynamisation de la filière bois locale

Si l’on en croit les promoteurs – Icade Promotion, Kalelithos et le parisien REI Habitat – le projet est techniquement ambitieux. Chacun des promoteurs fait valoir une expérience dans les programmes de ce type : Icade avec 4 projets bois livrés et 6 en cours, Kalelithos qui a travaillé le bois dès ses débuts, ou REI Habitat qui fait de la construction bois « l’ADN de [son] engagement ».

So Wood promet ainsi « une contribution à la décarbonation, un coût de chauffage très réduit, un confort d’usage thermique (été comme hiver) et hygrométrique, une faible production de déchets et propreté de la phase chantier avec un réemploi des matériaux de chantier via la filiale Cycle Up de Icade, et la dynamisation de la filière d’approvisionnement bois locale (des accords ont été passés avec la communauté de communes des Hauts cantons de l’Hérault, NDLR) ».

Pour le volet construction bois, les promoteurs travaillerons avec l’entreprise Pistre et fils dans le Tarn et Structures Bois à Montpellier.

« Le bois, un surcoût significatif »

« Nous allons déposer le permis de construire en mars, lancer la commercialisation en juin et démarrer les travaux au 1e trimestre 2021 pour une livraison avant l’été 2023, annonce Emmanuel Aubertin, directeur régional chez Icade. Les plus beaux logements sont travaillés en co-conception avec la start-up montpelliéraine Yvivre et une dizaine d’acquéreurs déjà engagés. Nous allons également promouvoir en coworking tout ou partie des 800 m2 de bureaux avec Bureaux & Co, favoriser les mobilités douces avec des locaux à vélos ajourés en grand nombre, mettre en place une conciergerie connectée, et prévoir un local en commun pour tous les occupants. »

So Wood proposera 100 places de parking, dont 19 pour les commerces et bureaux, et les dernières places libres du parking de la Mantilla seront réservées aux habitants de la nouvelle résidence.

Les prix de vente des 81 logements libres se situent entre 4 800 et 5 700 €/m2 (parking compris) et à 2 850 €/m2 pour les logements abordables. Les promoteurs annoncent un chiffre d’affaires de 40 M€ TTC.

« La construction bois constitue un surcoût significatif car les filières ne sont pas encore dimensionnées et on est dans une exploration réglementaire et interprétable, reconnait Emmanuel Aubertin. Mais notre objectif, chez Icade, est de réaliser toutes nos constructions en bois d’ici cinq à huit ans. »

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif