RSA : le nombre de bénéficiaires explose !

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le gouvernement français ne le cache pas : la France a encore devant elle de longs mois de crise économique, qui vont se solder par de nombreuses pertes d’emplois et faillites. Le risque d’une vraie crise sociale est bel et bien réelle, et il commencerait déjà à se faire sentir au sein de la population française. La preuve en est avec l’augmentation inquiétante du nombre de bénéficiaires du RSA, le revenu de solidarité active, auquel peuvent prétendre les individus de plus de 25 ans n’ayant pas le droit aux allocations chômage. Ainsi, le président des Affaires sociales de l’Assemblée des départements de France (ADF), Frédéric Bierry, tire la sonnette d’alarme dans les colonnes du Parisien.
“Le nombre de bénéficiaires du RSA est à la hausse partout dans le pays”, indique-t-il, et ce, depuis le début des mesures de confinement instaurées le 17 mars dernier par Emmanuel Macron. L’ADF estime ainsi l’augmentation du nombre de bénéficiaires à 2,4 % dans l’Eure, 10 % en Seine-Saint-Denis ou encore 5 % dans le Bas-Rhin. “Certains contrôles ont été levés par l’Etat pour les entrants au RSA pendant le confinement. Il se pourrait donc qu’il y ait eu davantage de bénéficiaires pendant cette période vu le contexte”, explique Pierre Monzani, directeur général de l’ADF, auprès du quotidien.
Des profils nouveaux de bénéficiaires
Lui ne cache pas son pessimisme et évoque “une crise sociale inédite depuis un siècle”. “On voit apparaître des personnes en casse sociale qui n’était pas dans les profils observés jusque-là, comme de petits autoentrepreneurs qui avaient lancé depuis peu de temps leur activité”, avance comme explication le président socialiste du conseil département de la Gironde dans le Parisien. Intérimaires, salariés enchaînant les CDD, etc, les profils sont plus larges et traduisent d’un malaise grandissant au sein de la société.
>> À lire aussi – Fraude au chômage partiel : Bruno Le Maire promet des sanctions
Stéphane Troussel, le président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis a d’ailleurs déjà alerté le président de la République sur la situation de son département, qui risque de se multiplier sur tout le territoire. Il dit faire face à une situation financière bien plus alarmante que prévu pour 2020. “Nous avons déjà déboursé 7,5 millions d’euros de plus que prévu pour le RSA cette année. Si cela continue, on atteindra 45 à 50 millions d’euros de plus [d’ici décembre prochain.]”

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif