Royaume-Uni : une grève des trains de 27 jours prend fin mais reprendra en février

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les cheminots français ne sont pas les seuls à avoir été en grève en décembre. Au Royaume-Uni, leurs homologues ont également décidé de débrayer en cette fin d’année. Depuis lundi 2 décembre, des conducteurs et des contrôleurs de l’entreprise South Western Railway, dont les trains desservent depuis Londres la banlieue proche et des villes du sud-ouest du pays, ont stoppé le travail. En cause : une décision de leur direction, qui souhaite que ce soit les conducteurs qui ferment les portes des trains désormais.
Cette tâche était jusqu’alors dévolue à une deuxième personne présente à bord des trains. La direction de l’entreprise a accepté que cette personne soit maintenue dans le train, mais ces garanties n’ont pas suffi. “Pourquoi ils garderaient quelqu’un d’autre dans le train s’il n’a aucune responsabilité en matière de sécurité ? Les conducteurs doivent regarder devant eux, pas derrière leur épaule pour s’assurer que personne n’est coincé entre les portes”, a assené un syndicaliste interrogé par Franceinfo. Les syndicats mèneraient ce combat pour assurer “la sécurité des voyageurs”, comme l’expliquait le Courrier International au début du mois.
>> Lire aussi – 31 décembre : des cheminots grévistes forcés au repos même s’ils acceptaient de travailler
“Nous n’abandonnerons pas”
Pendant vingt-sept jours (il n’y avait pas grève le 12 décembre, date des élections législatives), un train sur deux, au mieux, a ainsi circulé. Et ce alors que plus de 600.000 personnes empruntent quotidiennement les trains de la South Western Railway, la deuxième compagnie ferroviaire la plus importante du pays. Le mouvement de grève va officiellement prendre fin peu avant minuit ce 31 décembre… pour mieux recommencer dans quelques semaines selon le Guardian.
>> Lire aussi – SNCF : la facture de la grève atteint déjà les 400 millions d’euros
Les syndicats se plaignent de l’absence de dialogue avec la South Western Railway, dont les dirigeants n’ont pas commenté le mouvement de grève. Les syndicats vont faire voter leurs membres pour savoir si ce mouvement doit être renouvelé, avant d’éventuellement déposer un préavis 14 jours avant de nouveaux débrayages. Pour le Guardian, une nouvelle grève commencerait probablement en février, mais la durée de celle-ci n’est pas encore connue. “Nous continuerons jusqu’à ce que nous gagnions. Nous n’abandonnerons pas”, a promis un syndicaliste dans les colonnes du quotidien britannique.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment proteger son epargne et ses investissements apres la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif