Retraites : deux tiers des projets d’investissement immobilier des Français liés à la peur

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La retraite, une angoisse pour bon nombre de Français. Alors que l’exécutif dévoile ce mercredi les premières mesures de son projet de réforme décrié, un sondage du courtier Empruntis révèle qu’ils sont deux tiers à investir dans l’immobilier locatif pour s’assurer un pouvoir d’achat une fois l’âge de la retraite venu.

Ainsi, pas moins de sept personnes interrogées sur dix se disent préoccupées par le montant de leur pension de retraite, mettant en cause un manque de clarté. « À l’heure actuelle, le montant des loyers perçu par les investisseurs me paraît moins flou que celui des retraites », explique un porte-parole d’Empruntis, Ulrich Maurel, dans des propos rapportés par Le Figaro.

A LIRE >>> Que valent les simulateurs de retraite en ligne ?

La fiscalité en deuxième position

Seconde solution plébiscitée par les sondés pour pallier les éventuelles difficultés financières liées à la retraite : les dispositifs fiscaux destinés à réaliser des économies d’impôts. Selon cette enquête, seuls 32% des Français citent la fiscalité. D’après Ulrich Maurel, le contexte social des « gilets jaunes » n’est pas étranger à ce constat qu’il juge par ailleurs surprenant.

Le président du directoire de Compagnie européenne de crédit qui détient Empruntis précise ainsi que « les Français ont besoin de réassurance quant à leur pouvoir d’achat durant leur retraite. Par ce résultat, ils privilégient clairement le pouvoir d’achat ».

Les « plus jeunes se soucient de plus en plus de leur retraite »

Empruntis a également interrogé les Français ayant misé sur un investissement locatif en 2017 et en 2018. Alors que 36% d’entre eux ont mis en avant la volonté de se constituer un complément de revenu, un tiers ont répondu avoir investi dans le locatif afin de financer leur retraite. Parmi eux, 85% se disent désormais « plus sereins » à cette perspective.

A LIRE >>> Immobilier locatif: comment réussir votre placement dans la pierre

La même tendance se retrouve chez les acquéreurs. Me Thierry Delesalle, notaire parisien, explique que les acheteurs « sont plus jeunes et se soucient de plus en plus de leur retraite. Après la volonté de se loger, la retraite est la deuxième raison pour laquelle ils achètent un logement ».

Un choix qui peut paraître surprenant mais qui s’avère révélateur. Les jeunes générations anticipent aujourd’hui la faiblesse potentielle de leur future retraite et préfèrent engranger le plus tôt possible des revenus pour garantir leur train de vie pour leurs vieux jours.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif