Restaurants et bon de massage contre une signature : un candidat RN accusé d’abus de faiblesse par des colistiers

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Emmanuel Norbert-Couade a-t-il menti à plusieurs personnes afin d’obtenir leur signature pour qu’elles deviennent ses colistiers pour les élections municipales ? Selon plusieurs témoignages recueillis par France 3 Normandie, le candidat du Rassemblement national Mézidon-Vallée-d’Auge, dans le Calvados, ce serait le cas. Le candidat aurait notamment promis à trois personnes que leur nom n’apparaîtrait pas sur sa liste.
Pour une autre, il lui aurait offert un bon pour un massage sans lui dire pour quoi il la faisait signer. “Il s’est présenté chez moi le 25 février pour pouvoir me mettre sur sa liste électorale. J’ai fait l’association liste, carte, vu que je n’avais pas encore reçue ma carte électorale. Je pensais que je signais un papier pour recevoir ma nouvelle carte électorale. Suite à ça je me suis inscrite sur sa liste. Ensuite, il m’a offert un bon pour un massage. En gros, on a échangé un bon pour une signature”, dénonce cette jeune fille de 19 ans.
>> Lire aussi – Municipales : quand un candidat LREM invite tout un quartier au restaurant
“Ces signatures n’ont pas été conditionnées”
Deux de ses cousines auraient également été “piégées” par le candidat du RN, qui ne leur aurait pas précisé son appartenance politique notamment. “On a cru que c’était pour recevoir chez nous notre carte électorale. Après les élections il nous a promis un restaurant”, assure l’une d’entre elles. “Il m’a dit que ce serait anonyme, que je pouvais donner mon deuxième prénom”, explique une autre personne, qui elle était consciente de signer pour être sur la liste du candidat. “Il a insisté et je n’ai pas tellement bien réfléchi. Il a fini par me dire -à la fin de tout ça je vous propose un restaurant-. J’ai trouvé ça un peu bizarre. Mais j’ai signé. C’était une bêtise”.
>> Lire aussi – Municipales : à Montpellier, l’incroyable percée du “clown”, Rémi Gaillard — l’évolution des sondages dans les grandes villes
Le principal intéressé dénonce “des peaux de banane” pour “saborder” sa candidature, comme il l’explique à actu.fr. “Je leur ai expliqué ce que le Code électoral prévoyait, il n’y a pas eu de dissimulation. Je leur ai même dit que la liste était soutenue par le RN, ça a en tout cas été évoqué au moins une fois au cours de la conversation”, assure Emmanuel Norbert-Couade, qui avoue toutefois avoir remis un bon de massage aux jeunes femmes, tout en niant toute manœuvre politique. “Rien à voir, c’était un gadget. Ma femme a un commerce de modelage et de coiffure, c’était la cerise sur le gâteau, une récompense, mais ces signatures n’ont pas été conditionnées”, promet-il. Quatre personnes ont porté plainte pour abus de faiblesse et une enquête est en cours.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif