Relance économique : le plan du gouvernement se précise

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Emmanuel Macron s’exprimera à nouveau face aux Français le 14 juillet prochain. Le président de la République se prêtera au jeu de l’interview en direct face à Léa Salamé et Gilles Boulleau. Il devrait notamment en profiter pour évoquer le plan du gouvernement pour la relance économique du pays, explique le JDD. Le but de ce plan, mis en oeuvre à partir de septembre et qui mettra l’accent notamment sur trois volets principaux ? “Préparer l’avenir en relançant la numérisation, la compétitivité et la décarbonation de l’économie française”, assurent nos confrères.
Comme il l’a annoncé mi-juin, le chef de l’Etat veut relocaliser certaines productions. Il s’agirait ici du premier volet de ce plan de relance, qui concernerait notamment les secteurs de l’hydrogène, des biotechnologies et du recyclage des matériaux. Pour convaincre les entreprises de revenir produire en France, des coups de pouce fiscaux pourraient être prévus, avec par exemple une baisse de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) ou des mesures pour accélérer l’amortissement des investissements sur les nouvelles technologies.
>> A lire aussi – Comment relancer notre économie après le confinement ?
Plusieurs dizaines de milliards d’euros
En juin dernier, Emmanuel Macron a aussi évoqué un “pacte productif” pour “reconstruire une économie forte, écologique, souveraine et solidaire”. Il devrait mettre l’accent sur la “décarbonation de l’économie”, le deuxième volet de ce plan de relance, qui doit permettre à la France d’afficher un visage économique plus vert. Les bâtiments publics devraient ainsi être concernés par des rénovations thermiques. Le dernier volet de ce plan de relance de l’économie concernerait des mesures dites de solidarité, à l’image de la récente augmentation des salaires du personnel soignant décidée à l’occasion du Ségur de la santé. L’emploi des jeunes, avec des mesures pour booster l’apprentissage par exemple (primes pour les employeurs…), devrait être l’une des clés de voûte de ce volet. Au total, ces mesures devraient coûter plusieurs dizaines de milliards d’euros. Reste à voir si elles convaincront les Français.
>> A lire aussi – Les ménages doivent dépenser l’épargne accumulée pour relancer l’économie”

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif