Range Rover P400e : un modèle hybride en prise avec son temps

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

S’adapter ou disparaître… cette théorie darwinienne est aussi bien valable dans la jungle que dans le monde des entreprises. Les managers de Land Rover l’ont comprise. Alors, ils s’adaptent avec l’intégration dans leurs gammes de motorisations hybrides rechargeables en plus des versions essences ou diesels. Ainsi, trois Range Rover (le Classic, le Sport et l’Evoque) et le Discovery Sport électrifiés sont déjà disponibles. Logique : avec un malus écologique de 20.000 euros à l’achat sur quasiment toutes ses motorisations 100% thermiques, ainsi qu’une Taxe sur les Véhicules de Société (TVS) d’un montant annuel de près de 3.900 euros, les perspectives de ventes aux entreprises comme aux particuliers sont devenues quasiment nulles. Une fiscalité très attractiveC’est pour cette raison que la marque britannique a entamé sa mue en adoptant une large hybridation de ses modèles. Résultat : sur un Range Rover Sport, l’écart de prix final entre la version essence et la version hybride équivalente s’avère plus avantageux de plus de 5.000 euros pour la version électrifiée. En outre, l’hybridation accroît la puissance, réduit la facture de carburant et offre une fiscalité très attractive : carte grise réduite, exonération de TVS. Le Range Rover P400e dispose de 100 chevaux supplémentaires par rapport aux 300 de la version Si4 2.0i ; ceci avec une consommation moyenne de 3,3 litres en cycle mixte, contre 9,6 pour la version thermique. >> A lire aussi – L’Evoque et le Discovery Sport passent au bioéthanol E85A conduire, ces chevaux supplémentaires offrent sur route et autoroute des départs, des reprises et des accélérations foudroyants. La puissance combinée du moteur thermique et de l’électrique permet à l’engin de 2,5 tonnes (sans les passager) de réaliser le 0 à 100 en 6,7 secondes. C’est aussi bien qu’une Golf GTI dans les voitures modernes, ou qu’une Jaguar Type E ou une Ferrari 250 GT chez les anciennes. En mode tout électrique, les batteries offrent (selon notre relevé) une autonomie réelle de 38 kilomètres. Largement suffisante pour les déplacements du quotidien, elles se rechargent en deux heures sur une borne et en une nuit sur une prise domestique. Quant à l’équipement, un Range Rover reste un Range Rover. Si, à l’origine, il symbolise le «gentleman farmer» (cuir, moquette épaisse, hi-fi, climatisation…), il se distingue par de nombreuses (et onéreuses) options… Le détailLand Rover a mis au point une «clé de loisir» qui se présente sous la forme d’un bracelet. Il permet non seulement de verrouiller et déverrouiller le SUV, mais aussi de le démarrer. Léger, cet accessoire est étanche et résistant aux chocs.>> Notre service – Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif