Prime à la conversion : les diesel exclus du dispositif dès l’an prochain

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les dernières sorties de la ministre de la Transition écologique allaient en ce sens, c’est désormais officiel : les véhicules diesel vont être exclus de la prime à la conversion. “Je m’y étais engagée : à compter du 1er janvier 2021, la prime à la conversion sera réservée aux véhicules les moins polluants et ne concernera plus les modèles diesel. C’est une question de cohérence de notre politique de lutte contre la pollution de l’air”, a indiqué lundi 12 octobre sur Twitter, Barbara Pompili. Un nouveau coup de rabot voulu par la ministre, qui n’a cessé de clamer, depuis son entrée au gouvernement, la nécessité d’exclure les véhicules polluants de ce dispositif.Ainsi, les voitures éligibles à la prime à la conversion seront désormais moins nombreuses. Outre le diesel, exclu du dispositif, tous les véhicules avec une vignette Crit’Air 2, n’y seront également plus éligibles. Parmi eux : les voitures essence répondant à la norme Euro 4, commercialisées le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010, rapporte L’Argus. Pour pouvoir bénéficier du dispositif, il faudra donc que sa voiture soit électrique, hybride, ou 100% essence, mais ayant moins de 10 ans. De quoi diminuer drastiquement le nombre de candidats.Je m’y étais engagée : à compter du 1er janvier 2021, la prime à la conversion sera réservée aux véhicules les moins polluants et ne concernera plus les modèles diesel. C’est une question de cohérence de notre politique de lutte contre la pollution de l’air.— Barbara Pompili (@barbarapompili) October 12, 2020

>> A lire aussi – Prime à la conversion : ce qui va changer à partir du 3 aoûtPar ailleurs, les critères pour cette prime à la conversion devraient eux aussi être plus contraignants. Seuls les ménages dont le revenu fiscal est inférieur à 13.849 euros pourront bénéficier du dispositif pour acheter un véhicule thermique ou essence non-rechargeable. L’exclusion du diesel de la prime à la conversion est une petite victoire pour Barbara Pompili, qui vient de voir sa proposition de malus sur le poids des véhicules retoquée par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Nul doute que cet amendement controversé sera de retour sur la table d’ici quelques mois.>> A lire aussi – Malus auto 2021 : quel montant pour les 20 modèles les plus vendus en France ?

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif