Pourquoi certaines bornes de recharge électrique ne sont plus accessibles

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Depuis le vendredi 7 février, le réseau de bornes de recharge électrique rapide est en grande partie indisponible pour les utilisateurs de voitures électriques. En réalité, il s’agit d’une interruption volontaire du groupe Izivia, filiale d’EDF, le pionnier et leader des bornes de recharge pour les véhicules électriques. En effet, selon automobile-propre.com, il ne s’agit pas d’une “panne”, mais d’une “mise en indisponibilité” à la suite de deux incidents intervenus sur les bornes EVTronic, un des fabricants du réseau.
Une mise en indisponibilité qui a de lourdes conséquences pour les usagers puisque sur les quelque 200 bornes que compte le réseau Corri-Door, seules 25 issues d’un autre fabricant restent aujourd’hui utilisables. Un choix assumé par Izivia en vertu du principe de précaution. “C’est un choix de la part d’Izivia de mettre ces bornes en indisponibilité. Cela a été un gros débat en interne, mais on ne pouvait pas prendre le risque qu’un accident matériel entraîne un risque humain. Ce n’est pas dans la philosophie du groupe EDF”, assure le leader des bornes de recharge pour les véhicules électriques.
>> À lire aussi – Voiture électrique : les bornes de recharge gagnent du terrain en France
En effet, deux incidents ont été constatés sur les bornes du même fabricant avec “des traces noires sur deux bornes, dont une avec une déchirure de quelques centimètres”. La porte-parole d’Izivia a assuré à automobile-propre.com que ces incidents ne sont pas survenus alors que des véhicules étaient en charge. Pour éviter tout accident, la société a “envoyé des experts et demandé à un bureau externe de faire une analyse plus précise”. Objectif : ” définir s’il s’agit d’un phénomène isolé ou générique susceptible de toucher d’autres bornes”.
Aucune date de remise en service des bornes annoncée
Aucune date de remise en service des bornes n’est annoncée pour l’instant par la filiale d’EDF qui attend les résultats de l’enquête. “Si on peut faire une opération de maintenance sur place qui nous permette de retrouver un niveau de sécurité, on le fera. Si cela demande des opérations lourdes, le remplacement fait aussi partie des opérations envisagées. Nous ferons un point d’ici quelques jours… “, explique l’opérateur à automobile-propre.com.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif