Placement immobilier: les SCPI espèrent “tirer leur épingle du jeu”

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Sans attendre les annonces du Premier ministre ce 28 avril sur les commerces et avant même la nomination le 23 avril de JeanneMarie Prost comme médiatrice sur les loyers des commerçants, des propriétaires de locaux ont déjà accepté de négocier avec leurs locataires.

Cela concerne un peu moins 25% des locataires aujourd’hui, et nous gérons ces situations au cas par cas”, déclare le président-directeur général de Perial. “Aujourd’hui nous aménageons la perception de ces loyers pour accompagner au mieux nos locataires. Les loyers du premier trimestre ont été recouverts à 95%”, ajoute Eric Cosserat.

“Nous nous apercevons que ceux qui ont des problèmes nous contactent spontanément. Nous avons reçu des demandes allant de la suspension à l’annulation des loyers, mais nous nous sommes positionnés sur le report des loyers sans pénalités de retard”, confirme son homologue Jean-Marie Souclier, DG de Sogenial. “Nous préférons avoir des actifs occupés avec des aménagements de paiements plutôt que des locaux vides. Il est en outre trop tôt pour se prononcer sur l’annulation pure et simple des loyers. Nous faisons du cas par cas.”

Perial et Sogenial sont des sociétés civiles en placement…

Suivez La Tribune
Partageons les informations économiques, recevez nos newsletters

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif