Pénurie mondiale de Nintendo Switch

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Si vous n’avez pas de Nintendo Switch et que vous souhaitez jouer à “Animal Crossing”, le hit du moment sur la console portable, il va falloir prendre votre mal en patience. Comme l’explique Bloomberg, la Switch est victime de son succès en cette période de confinement mondial et est introuvable sur les sites de commerce en ligne. Business Insider avait repéré dès la fin mars ce problème d’approvisionnement sur les principaux sites français comme la Fnac, Darty, Cdiscount ou Amazon. Des revendeurs, généralement basés à l’étranger, proposent toujours cette console, mais à des prix généralement exorbitants qui sont parfois doublés par rapport à celui de base (environ 300 euros sans jeu pour la version “classique”), précise BFMTV.
Bloomberg explique que des signes de cette pénurie mondiale étaient visibles dès fin février. Nintendo devait faire face à la fermeture de plusieurs usines fabricant des composants pour sa Switch en Chine, premier pays à imposer des mesures de confinement. De quoi retarder la fabrication de la console, alors que la demande a explosé ces dernières semaines et dont les modèles destinés au marché européen sont par exemple assemblés dans des usines au Vietnam. “Il est possible que l’approvisionnement soit affecté par le virus s’il se répand et se prolonge”, avait alors avoué un porte-parole de l’entreprise japonaise à Bloomberg. Moins de deux mois plus tard, sa précision s’est avérée exacte, malheureusement pour Nintendo.
>> A lire aussi – Nintendo Switch, smartphones, Airpods : ces produits menacés de pénurie à cause du Coronavirus
Console la plus vendue en France en 2019
Le manque à gagner pour l’entreprise japonaise, qui doit présenter ses revenus d’exercice le 7 mai prochain logiquement et qui n’a pas communiqué officiellement sur cette pénurie, n’est pas encore connu. Un analyste contacté par le média américain n’est pas très optimiste pour un retour à la normale concernant l’approvisionnement en Nintendo Switch dans le monde et avance la date de juin. A voir si Nintendo ne privilégiera pas les Etats-Unis, son principal marché, à l’Europe quand il s’agira d’envoyer des consoles pour former de nouveaux stocks. A voir également si les joueurs, déçus du temps d’attente, ne se tourneront pas vers les consoles des concurrents de Nintendo… Pour rappel, la Switch, lancée en 2017, a été la console la plus vendue en France en 2019 avec 1,25 million d’unités, selon les chiffres dévoilés par Le Figaro en janvier dernier.
>> A lire aussi – Switch : l’UFC accuse Nintendo d’obsolescence programmée

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif