Paysagiste : formation et compétences

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Pour concevoir des aménagements paysagers harmonieux et pertinents, les paysagistes doivent posséder un sens de l’esthétique poussé et être créatifs. Ces professionnels peuvent intervenir dans l’aménagement de lieux très divers, comme des jardins publics et de particuliers, des parcs, des parcours de golf, des terrasses, des espaces verts… La notion de paysage s’entend en effet au-delà des parcs et jardins et comprend tous les sites et espaces qui nécessitent des aménagements. Ils ne travaillent pas seuls mais en partenariat avec des urbanistes, des architectes, des équipes de travaux. Un très bon relationnel est donc requis. Il faut aussi savoir travailler en équipe, bien connaître les différents métiers qui peuvent intervenir dans un projet d’aménagement paysager. Le métier de paysagiste n’est pas uniquement un métier de terrain et d’extérieur, une partie du métier consiste à réaliser des études, des plans, gérer des projets, échanger avec des clients, depuis un bureau.

Le métier de paysagiste requiert une palette de compétences diversifiées. Ces professionnels ont de très bonnes connaissances en botanique, mais aussi en génie civil, travaux publics, architecture, urbanisme. Des compétences en gestion et la connaissance du fonctionnement des marchés publics sont indispensables, de même que la maîtrise de logiciels de modélisation pour la conception des projets. Les paysagistes réalisent des études, des croquis et des plans, puis mettent en œuvre leurs projets sur le terrain en considérant ses contraintes et ses spécificités. Les aménagements doivent être conçus pour un temps long qui prend en compte l’évolution des végétaux, leur croissance et leurs interactions.

>> Notre service – Vous cherchez un emploi ou voulez en changer ? Retrouvez des milliers d’offres sur notre site

Le diplôme d’État de paysagiste confère le grade de master (bac+5) et s’obtient au bout de trois années d’études dans l’une des écoles qui le délivrent : les écoles nationales supérieures d’architecture et de paysage (Ensap) de Bordeaux et de Lille, l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles et Marseille, l’Ecole de la nature et du paysage à Blois (INSA Centre Val de Loire). D’autres cursus mènent au métier, comme le diplôme de l’Ecole supérieure d’architecture des jardins (Paris,), le diplôme d’ingénieur (spécialité paysage) de l’ISA Lille, le diplôme d’ingénieur en paysage de l’Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage (Agrocampus Ouest, Rennes).

>> À lire aussi – Elagueur : formation et salaire

Le salaire d’un ou d’une paysagiste dépend de son mode d’exercice. Les paysagistes peuvent être salariés d’une entreprise de paysage, exercer en libéral, ou intégrer la fonction publique territoriale pour travailler dans une collectivité.

>> Notre service – Votre CV est-il vraiment rédigé comme il faut ? Capital vous offre son analyse complète pour l’améliorer

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif