Nikola ou quand le camion à hydrogène enflamme la Bourse

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ingénieur américain d’origine serbe, découvreur du courant alternatif, Nikola Tesla, mort en 1943, n’était, jusqu’à la fin des années 2000, une célébrité que pour les physiciens de l’électricité. Son nom évoque désormais pour le grand public une marque de voitures électriques haut de gamme. Et voilà que son prénom pourrait bien être associé à un nouveau pionnier de la mobilité, une start-up américaine du camion électrique à hydrogène baptisée… « Nikola ».

Nikola Corporation vient de vrombir sur le devant de la scène économique quelques jours après son entrée en Bourse, le 4 juin, à l’occasion de sa fusion avec VectoIQ, entreprise de services technologiques et financiers pour l’industrie automobile, déjà inscrite au Nasdaq, l’indice américain des valeurs technologiques. Sa capitalisation boursière a bondi, mardi 9 juin, atteignant les 34 milliards de dollars (31 milliards d’euros), soit autant que la valeur combinée de PSA, Fiat Chrysler Automobiles et Renault.

Une valorisation d’autant plus sidérante que Nikola n’a jamais vendu ni même vraiment produit industriellement aucun véhicule, qu’il prévoit un chiffre d’affaires nul pour 2020, qu’il n’envisage pas de gagner son premier milliard de dollars avant 2023 et que sa propre usine d’assemblage en Arizona (le groupe a son siège à Phoenix, capitale de l’Etat) ne sera pas opérationnelle avant 2027.

Pourtant, le fondateur, en 2015, de la société, Trevor Milton, un « serial entrepreneur » de 38 ans, a convaincu de nombreux observateurs et financiers que son entreprise pourrait être une nouvelle Tesla. Et d’abord, paradoxalement, en n’appliquant pas la stratégie d’Elon Musk, laquelle consiste à faire presque tout tout seul. Nikola préfère, pour commencer, s’appuyer sur un partenariat avec CNH, une holding industrielle (anciennement Fiat Industrial) détenue majoritairement par la famille Agnelli, spécialisée dans les engins agricoles (Case, New Holland), les bus et les camions (Iveco).

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

This content was originally published here.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif