Municipales : le surprenant conseil de LREM à certains de ses candidats

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

A trois mois des élections municipales, la campagne a déjà commencé. Pour convaincre leurs électeurs sur le terrain, les quelque 500 candidats investis pour l’instant par La République en marche peuvent notamment compter sur un petit guide qui leur a été remis par le parti. Plusieurs conseils leur sont distillés tout au long des 133 pages qu’il comporte, dont un plutôt surprenant, comme l’a noté BFMTV. Il est ainsi conseillé aux candidats LREM… de ne pas trop afficher leur couleur politique dans les communes où le parti présidentiel “sous-performe”.
Plutôt que de mettre le logo LREM sur leur affiche de campagne, “il pourrait être préférable de faire campagne sur une étiquette de rassemblement / société civile” peut-on lire. De quoi éviter ainsi de faire un flop dans les urnes au mois de mars ? Cette stratégie est en tout cas défendue par Benoît Matthieu, candidat LREM à Cavaillon dans le Vaucluse. “On avait déjà dans l’équipe, avant la publication de ce guide, des gens qui venaient de droite, des gens qui venaient de gauche. On n’a pas attendu ce guide pour faire le rassemblement et pour avoir une absence de logo”, assure-t-il à BFMTV.
>> Lire aussi – Le maire de Brest mis en examen à quelques mois des municipales
“Les autres partis faisaient la même chose”
Parmi les autres conseils que l’on peut trouver dans ce guide, il est suggéré aux candidats de “construire (leur) histoire”, qui “doit être courte, authentique, concrète” ou encore d’adopter une certaine attitude dans l’entre-deux-tours. Ils pourraient ainsi “négocier avec le maire et lui apporter une crédibilité écologiste” face à un maire sortant de droite s’ils ne passent pas le premier tour. Ou, dans le cas où ils franchissent cet écueil, “discuter avec le PS et les Verts pour faire battre” un maire sortant de droite.
>> Lire aussi – Courses alimentaires, voyage au Maroc… Un député LREM condamné pour abus de confiance
“Les autres partis faisaient la même chose et, je ne vais pas vous le cacher, aujourd’hui c’est aussi important de former nos candidats”, justifie Pierre Person, délégué général adjoint de LREM, auprès de France 2, concernant ce guide avant d’ajouter : “Pour porter un projet, il faut être connu, il faut faire de la communication, il faut respecter des règles de campagne, et moi je trouve ce guide absolument pas cynique, c’est juste le b.a.-ba quand vous voulez parler à vos concitoyens.”

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif