Municipales : la surprenante proposition du gouvernement pour le second tour

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Juin 2020 ou janvier 2021, ce sont les deux possibilités données par Édouard Philippe pour la tenue du second tour des élections municipales. Comme le rapporte La Dépêche, les chefs de partis politiques étaient reçus ce mercredi 20 au soir par Édouard Philippe. Concernant l’organisation du second tour des élections, le chef du gouvernement leur a annoncé deux possibilités : le maintien du scrutin en juin, si la situation sanitaire le permet, ou un report en janvier 2021.
Une décision qui intervient, comme le rappelle le quotidien régional, après que le Conseil scientifique ait rendu son avis ce mardi 15 mai sur l’organisation de ce deuxième tour de scrutin. Si l’organisation ne s’est pas opposé à la tenue du second tour des élections municipales en juin, elle est restée très prudente. Elle a en effet préconisé une liste de nombreuses mesures afin de réduire les risques sanitaires. 
Évaluation des conditions sanitaires 15 jours avant la date retenue

Le Conseil scientifique a aussi demandé au gouvernement de réévaluer l’étendue de l’épidémie 15 jours avant le scrutin. En effet, le Conseil estime qu’il est “difficile d’anticiper une situation incertaine pour les semaines à venir”. Au point qu’il estime nécessaire de procéder à une nouvelle évaluation des conditions sanitaires 15 jours avant la date retenue, si les élections avaient lieu en juin, probablement le 28, donc autour du 13 juin. En cas de perspectives négatives, serait alors justifiée “une nouvelle interruption du processus électoral”, souligne le panel d’experts.
>> À lire aussi – Municipales et coronavirus : comment le gouvernement compte protéger les votants
Ce mardi, Christophe Castaner avait assuré après une visioconférence avec une vingtaine de maires que “l’ensemble des intervenants avaient fait part de leur souhait de voir les élections et le second tour se dérouler au plus vite”, annonçant que “la date du 28 juin a été évoquée”. La nouveauté dans cette annonce du Premier ministre est la possible échéance en janvier 2021. L’exécutif envisage donc un report, non pas en septembre, comme le recommandait un des membres du conseil scientifique, mais sept mois plus tard, en janvier 2021.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif