Municipales à Nice : cet étrange SMS envoyé par un candidat

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

C’est une campagne qui peut surprendre. Lundi 22 juin, les habitants de Nice ont reçu, sur leurs téléphones, un étrange message : “Pour le 2ème tour du 28 juin, un candidat voudrait vous présenter ses arguments de campagne. Vous ne voulez pas de SMS de sa part ? Envoyez STOP au 38 689”. Des messages qui se sont multipliés dans la journée. Plusieurs niçois en ont posté une capture d’écran sur Twitter en espérant découvrir qui était le fameux candidat, détaille France 3. S’en suit alors une enquête de plusieurs jours pour tenter de découvrir l’origine du fameux SMS.
Les “enquêteurs” ont d’abord cru à une tentative de phishing sur la campagne niçoise. Le numéro associé au message étant en effet mentionné dans de nombreux commentaires de particuliers alertant sur une possible escroquerie. Il aurait notamment servi pour inviter des consommateurs à régulariser leur facture de téléphone, à consulter des résultats d’analyse ou retirer un cadeau gagné par tirage au sort. France 3 a alors mené son enquête et contacté les trois candidats niçois aux municipales pour savoir s’ils étaient à l’origine du SMS.
Message de courtoisie
Tous ont répondu par la négative même si les équipes de Jean-Marc Governatori (Nice Ecologique) et du maire sortant (LR) Christian Estrosi ont annoncé qu’elles s’apprêtaient à lancer leur propre campagne de SMS. Des messages qui ne devaient qu’inviter les citoyens à se rendre dans les urnes le dimanche 28 juin. Ce n’est que mercredi 24 juin que l’équipe de la liste Nice Ecologique a avoué être à l’origine du SMS mystère. Après avoir démenti, elle a reconnu avoir envoyé ce premier message, puis un second. Pour cela, elle a eu recours à une liste de contacts d’un prestataire privé.
>> A lire aussi – Elections municipales : avec sa charte éthique, Christian Estrosi met involontairement son premier adjoint en difficulté
Ainsi, les personnes ayant reçu le SMS avaient coché, au moins une fois, une petite case sur un site internet où elles acceptaient que leurs coordonnées soient réutilisées. Au total, 100.000 Niçois auraient ainsi reçu le SMS pour une opération qui aurait coûté 10.000 euros à la liste Nice Ecologique de Jean-Marc Governatori. Pour ceux qui se demandent pourquoi ce premier message mystère a été envoyé, l’équipe répond qu’il s’agit d’un message de courtoisie permettant aux personnes ciblées de refuser les messages suivants.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif