Montargis : ils forçaient des migrants vietnamiens à cultiver du cannabis

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Huit personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire qui drogue, filière d’immigration et travail forcé et concernant trois Vietnamiens.

Les enquêteurs de l’Office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi d’étrangers sans titre (OCRIEST) ont démantelé un trafic de drogue à Montargis (Loiret). LCI, qui révèle l’affaire, indique qu’elle concerne deux fermes de cannabiculture qui employait des clandestins vietnamiens. L’enquête a débuté à la fin 2018, quand les enquêteurs de la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Paris sont informés de l’emploi de migrants dans ces deux fermes, migrants qui étaient en transit dans le but ultérieur de gagner l’Angleterre.

Huit interpellations

Les enquêteurs estiment que les trois “jardiniers” vietnamiens ont réalisé 5 récoltes sur une production de 1 500 à 2 000 pieds de cannabis, en l’espace de huit mois. Si tous les plants ont été détruits avant l’arrivée de la police, du matériel a pu néanmoins être saisi. Parmi les huit personnes mises en examen, trois ont été écrouées : le trafiquant présumé, sa compagne et un retraité dont la femme est la propriétaire des deux fermes qui étaient louées. Il quant à lui suspecté d’avoir établi un contact avec une filière d’immigration vietnamienne.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif