Meetic, AdopteUnMec, Tinder… la fréquentation des sites de rencontre s’effondre

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le confinement fait flancher les sites de rencontre. Selon une étude menée par le blog Stat-rencontres.fr, ces derniers ont vu la fréquentation de leurs applications sensiblement plonger depuis le début du confinement. L’audience de ces plateformes (AdopteUnMec, EliteRencontre, Meetic…) depuis un ordinateur a chuté de 45% depuis l’allocution d’Emmanuel Macron le 16 mars. Cela est pire pour les applications mobiles avec géolocalisation (Tinder, Hppn, Once, Grindr…) qui ont vu leurs audiences baisser de 65%. Quant aux sites qui organisent des sorties entre célibataires (OnVaSortir, CpourNous, SortirBouger…), la dégringolade atteint les 70%.
>> A lire aussi – Les techniques fourbes des sites de rencontre pour vous faire payer
Autre constat : toutes les tranches d’âge sont concernées, même si la baisse de fréquentation de ces sites est plus marquée chez les seniors (-75%). Stat-rencontres.fr note en revanche que les seuls à tirer leur épingle du jeu sont les sites libertins, avec une baisse de fréquentation de seulement 20%. Globalement, la chute des audiences des sites de rencontre est de 55% en moyenne, avec pour conséquence une baisse significative des inscriptions.
>> A lire aussi – Une nouvelle attestation de déplacement est désormais disponible
Les raisons de ce délaissement des sites de rencontre sont essentiellement la limitation des déplacements, donc l’impossibilité de rencontrer physiquement une personne, mais également la peur d’être contaminé ou de transmettre la maladie. Seule avantage à rester connecté : maintenir un lien social.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif