Masques gratuits à Paris, Lyon, Marseille… comment les récupérer

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Vous faites partie des malheureux repartis bredouille des supermarchés, sans une boîte de masques chirurgicaux malgré leur commercialisation lancée ce lundi 4 mai ? Pas de panique, les collectivités sont, elles aussi, sur le pied de guerre pour assurer la sécurité de leurs habitants dès le début du déconfinement, prévu le 11 mai. À l’échelle des villes, des métropoles ou des départements, des distributions de masques en tissu certifiés par l’Association française de normalisation (Afnor), lavables et réutilisables, sont prévues. Et dans certaines communes, elles sont actuellement en cours ! Voici comment récupérer des masques grands publics pour vous et votre famille auprès des mairies.
À ParisAnne Hidalgo avait promis fin avril un masque pour chaque habitant de la capitale. La maire de Paris en a ainsi commandé plus de deux millions, aux normes de l’Afnor. “Dès le 11 mai, 259 000 masques en tissu seront disponibles pour les personnes de plus de 70 ans. Cette livraison commencera via les mairies d’arrondissement”, a indiqué la mairie dans les colonnes du Parisien. Les pharmacies prendront ensuite le relais des mairies. “Le 18 mai, 437.000 masques seront distribués ; le 25 mai, 427.000 ; le 1er juin, 497.000 ; le 8 juin, 662.000”, détaille la Ville. Pour pouvoir les récupérer dans les 906 officines partenaires, “il faudra s’inscrire sur le site de la ville pour obtenir une contremarque avant d’aller retirer son masque (avec un créneau horaire donné, ndlr), pour réguler l’afflux dans la distribution”, précise la mairie auprès du quotidien francilien.
À LyonÀ partir du 11 mai, la ville de Lyon va distribuer gratuitement des masques à ses habitants. Pour les récupérer, il suffit de s’inscrire sur : lyon-masques.fr. Sur le site, il vous faudra sélectionner l’un des 15 points de retrait possibles (des gymnases), en fonction de votre lieu d’habitation. Des dates et créneaux horaires vous sont ensuite proposés pour venir récupérer votre précieux sésame.
>> A lire aussi – Une cargaison de masques à destination de l’Ile-de-France volée en Espagne
À MarseilleLa cité phocéenne va, elle aussi, distribuer plus d’1,5 million de masques, gratuitement, à ses habitants. Afin de le recevoir, il vous suffit de s’inscrire sur le site masques.marseille.fr. Il faudra ensuite remplir un formulaire avec vos coordonnées et indiquer la composition de votre foyer. Une date et une heure de retrait vous seront ensuite envoyées. Les masques seront à retirer dans un des cinquante points de distribution mis en place par la mairie, précise France Bleu Provence.
À LilleLe 10 avril dernier, Martine Aubry avait déclaré vouloir “offrir un masque à chaque Lillois, Hellemmois et Lommois”. Pour la distribution, la municipalité a passé un partenariat avec La Poste. “À partir du moment où on reçoit les masques, on pourra les donner à La Poste. Elle a besoin de trois jours pour distribuer les masques à l’ensemble des Lillois”, a précisé la maire de Lille lors d’un point presse le 30 avril, relayé par actu.fr.
>> A lire aussi – Pour une famille, les masques pourraient coûter plus de 100 euros par mois
À BordeauxNicolas Florian a, lui aussi, commandé des masques pour tous Bordelais, en prévision du déconfinement. Chaque foyer sera doté de deux masques en tissu lavables. Des protections envoyées à domicile. Pour les familles, les masques supplémentaires sont à commander auprès de la mairie. Un justificatif sera à fournir, précisait le maire à actu.fr, fin avril. Selon France Bleu Gironde, deux millions de masques ont été achetés par Bordeaux métropole – pour un coût d’environ trois euros par habitant – afin d’équiper aussi bien les habitants de la Belle endormie que ceux des communes limitrophes. Le président de Bordeaux métropole, Patrick Bobet, assure également que ces masques seront lavables une trentaine de fois. Les modalités de distribution diffèrent cependant d’une commune à l’autre. Neuf des 28 villes membres de la métropole ont opté pour l’envoi postal : c’est le cas de Bordeaux, Bègles, Villenave-d’Ornon, Talence, Le Taillan, Blanquefort, Carbon-Blanc, Pessac et Mérignac. Les 19 autres communes ont choisi soit la distribution en porte-à-porte soit en point retrait.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif