Mars doit changer la recette des M&M’s en France à cause d’un additif cancérigène

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce ne sont plus tout à fait les mêmes, mais les consommateurs ne devraient pas sentir la différence. Mars a dû trouver une autre recette pour ses célèbres M’s en France. La cause : l’additif E171, interdit dans l’Hexagone depuis le 1er janvier 2020, explique RTL. Ce produit est en effet suspecté d’être cancérigène. L’entreprise a ainsi dû investir 44 millions d’euros dans son usine alsacienne pour trouver une recette alternative et remplacer le E171 par de l’amidon de riz.
Une opération compliquée pour le géant américain dont le chiffre d’affaires mondial est de 35 milliards de dollars. “Il a fallu 40.000 heures de R pour repenser les méthodes de fabrication de nos 22 couleurs de billes”, explique ainsi aux Échos Stéphanie Domange, PGD de Mars Wrigley en France. Mais la marque pourrait faire rapidement face à un autre défi : le colorant rouge E120. Ce dernier est également dans le viseur de l’Association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse (Artac). Selon BFMTV, il pourrait provoquer de l’hyperactivité chez les enfants.
Doubler le marché
Des changements qui nécessitent d’énormes investissements industriels pour la marque. “On a souvent l’impression qu’il suffit de claquer des doigts pour supprimer un ingrédient. Mais rien n’est indépendant. Chaque couche d’ingrédient interagit avec la précédente. Et changer un élément provoque des réactions en chaîne sur tout le process”, détaille au Figaro Anne Chagnas qui dirige l’usine alsacienne. Ainsi Mars a investi, au total, 70 millions d’euros dans l’opération.
>> A lire aussi – Le smartphone provoque le cancer pour la justice italienne
Un effort nécessaire pour ne pas perdre de clients, de plus en plus attentifs à la composition des aliments. Le groupe américain veut ainsi supprimer d’ici 2025 tous les colorants artificiels de ses bonbons avec une priorité pour M’s. Les petites billes de couleur représentent 125 millions d’euros de ventes sur les deux milliards affichés par Mars Wrigley. L’entreprise a d’ailleurs l’ambitieux objectif de doubler ce chiffre d’ici à 2030.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif