Marchés : changement de perception des investisseurs ?

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les marchés continuent de progresser en cette fin d’année, rassurés par l’annonce d’un accord entre les Etats-Unis et la Chine, par une possible stabilisation des indicateurs avancés en zone euro (indices PMI) et par les interventions permanentes des banques centrales. Pourtant plusieurs indicateurs continuent de soulever des interrogations sur le degré de sérénité des marchés.
On l’indiquait la semaine dernière, la divergence entre le VIX (indice de volatilité du SP500) et son propre indice de volatilité (le VVIX) semble traduire une nervosité sous-jacente. Un autre élément semble également indiquer un changement de sentiment à l’égard de la hausse des marchés : nous observons pour la 4ème semaine consécutive un redressement des positions spéculatives sur la volatilité. Pour faire simple, il y a un peu plus d’intérêt acheteur sur les contrats de volatilité (faisant le pari d’une hausse de la nervosité sur les marchés) et un peu moins d’intérêt vendeur (faisant le pari d’une poursuite de la période de calme).
>> Notre service – Testez notre comparateur de comptes-titres pour faire baisser vos frais de Bourse
Autre élément : on note que certains investisseurs sont attirés par les devises «refuges» depuis quelques semaines, comme le yen ou le franc suisse. La corrélation entre les indices et ces devises n’est évidemment pas systématique ni parfaite mais une période pendant laquelle les indices actions grimpent en même temps que l’appétit pour les devises «refuges» mérite attention. Même constat pour l’or : alors que les indices actions continuent de progresser ces derniers jours, l’or n’a pas marqué de nouveaux points bas depuis le 12 novembre et tente de sortir par le haut d’une zone de consolidation formée depuis août.
Sans parler de l’indice de surprise économique aux Etats-Unis : il a récemment touché son plus bas niveau depuis fin août, ce qui signifie que les statistiques économiques aux Etats-Unis sont plus souvent tombées en-dessous des prévisions qu’au-dessus. Signe que les attentes étaient trop élevées. Ce qui n’a pas pour autant gêné les indices, toujours bercés par les injections de liquidité de la Fed…pour l’instant.
>> Notre service – Un test pour connaître son profil d’épargnant et bénéficier d’un conseil d’investissement en ligne, gratuit, personnalisé et suivi
>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif