Manchester City lourdement sanctionné pour son manque de fair-play

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

C’est un véritable coup dur pour les Citizens. Le club entraîné par Pep Guardiola a été lourdement sanctionné par l’UEFA pour avoir enfreint les règles du fair-play financier (FPF). Le club est ainsi exclu des coupes d’Europe pour les deux prochaines saisons. Il devra également s’acquitter d’une amende de 30 millions d’euros, détaillent Les Échos. C’est la chambre de jugement de la Commission de contrôle financier des clubs (ICFC) qui a rendu sa décision, estimant que Manchester City s’était rendu coupable de “graves violations”.
Cette décision est inédite et Manchester a annoncé son intention de faire appel de la décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) dénonçant une enquête “biaisée”. Le club est actuellement deuxième de la Premier League et qualifié pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Avec cette décision, l’UEFA montre ainsi sa capacité à condamner réellement les cadors et les nouveaux riches du football européen, détaille France TVsport.
Deuxième sanction
Le fair-play financier est une règle adoptée par l’Union des associations européennes de football en mai 2010. Elle a pour but d’empêcher les dépenses excessives des clubs professionnels en leur interdisant de dépenser plus que ce qu’ils ne gagnent et encadre étroitement les injections de capitaux de la part des propriétaires. Le principe est régulièrement remis en cause par les grands clubs.
>> A lire aussi – Le footballeur Jimmy Briand rattrapé par le fisc pour des investissements hasardeux
Plusieurs ont en effet déjà été sanctionnés par l’UEFA. En 2014, le PSG avait été condamné à une amende record de 60 millions d’euros, dont 20 millions fermes pour avoir explosé la limite légale de déficit sur la balance des transferts, soit 30 millions d’euros. La même année, Manchester City avait déjà été condamné à la même sanction. En mai 2015, c’est l’AS Monaco, l’Inter Milan et le Besiktas qui sont épinglés par l’ICFC.
Le FPF mort-né ?
En 2018, l’Olympique de Marseille et l’AC Milan sont à leur tour punis. Le club lombard avait alors été exclu un an de toute compétition européenne avant que le TAS ne casse cette décision en raison d’une “mesure disciplinaire disproportionnée”.
>> A lire aussi – Si, les clubs de foot vont bien payer moins de charges grâce à la réforme des retraites
Le Tribunal arbitral du sport qui pourrait jouer un rôle prépondérant dans cette nouvelle affaire et signer la fin de la règle du fair-play financier. En effet, si la TAS venait à casser la décision de l’UEFA dans cette nouvelle affaire, le jugement pourrait faire jurisprudence. Sur RMC Sport, Pierre Rondeau, économiste-consultant, estime ainsi que “s’il s’avère que le TAS annule la sanction de l’UEFA, juridiquement parlant et par jurisprudence, on pourrait conclure que le fair-play financier serait mort-né”.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif