Majoration pour vie autonome

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

Ce contenu a bien été retiré de vos favoris.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre profil !

Retrouvez ce contenu plus tard en appuyant sur ce bouton

Les personnes en situation de handicap dont le taux d’incapacité est égal ou supérieur à 80 %, vivant dans un logement indépendant et bénéficiant de l’AAH à taux plein peuvent percevoir cette aide complémentaire.

Elle est destinée à couvrir une partie des dépenses d’aménagement du logement : installation d’un monte-escalier, d’équipements sanitaires adéquats, de barres de maintien ou des systèmes d’appui, transformation d’une baignoire en douche, monte-escalier, etc.

Rappel : la fusion entre MVA et complément de retraite (CPR) est entrée en vigueur de manière progressive. Les droits des bénéficiaires actuels du CPR sont maintenus 10 ans à compter du 1er décembre 2019. La fusion des compléments interviendra au fil des nouvelles demandes.

La MVA est automatiquement attribuée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) avec l’AAH dès lors que les conditions sont remplies.

Pour la percevoir, la MVA, l’allocataire doit répondre aux 5 critères suivants :

Aucune démarche particulière n’est à effectuer pour percevoir cette aide. Elle est versée en même temps que l’AAH si les conditions d’éligibilité sont remplies. Ces conditions sont généralement réévaluées par la Caf au 1er janvier de chaque année.

Le montant de la MVA est fixé à 104,77 € par mois en 2020. Ce montant est révisé deux fois par an au 1er avril et au 1er septembre.

La MVA est versée chaque mois. Son versement est maintenu durant 60 jours révolus en cas d’hospitalisation, d’hébergement dans un établissement social ou médico-social ou d’incarcération dans un établissement pénitentiaire. Son versement reprend dès le premier jour du mois suivant la sortie de l’établissement de soin (ou de l’établissement pénitentiaire). Dans certains cas, la MVA peut être cumulée avec la prestation de compensation du handicap (PCH).

Bon à savoir : la MVA n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu. Elle n’a pas à être déclarée sur la déclaration d’impôts.

>> Profitez des services sur Capital.fr pour optimiser vos placements financiers, mieux gérer vos biens immobiliers, être mieux couvert par vos assurances, maîtriser vos dépenses, doper votre carrière et votre retraite, et qui aideront les entrepreneurs à réussir

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif