LVMH pourrait renoncer au rachat de Tiffany face à la chute du luxe aux Etats-Unis

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Alors que LVMH avait jusqu’ici de grands projets pour le géant américain de la bijouterie Tiffany, il pourrait finalement envisager de jeter l’éponge, de sources de presse. Selon le journal américain WDD (Women’s wear daily), le conseil d’administration du numéro un mondial du luxe se serait réuni pour évoquer la pertinence du rachat de la marque dans un contexte de dégradation des perspectives du marché américain. LVMH avait conclu en novembre dernier un accord en vue de racheter Tiffany pour 135 dollars par action, pour une valeur d’entreprise de 14,7 milliards de dollars.
A Wall Street, Tiffany a chuté hier de 8,84% à 117,01 dollars, pénalisé par cette information de presse. En avril, les autorités américaines de la concurrence avaient donné leur feu vert au rachat de Tiffany par LVMH. Le joailler américain avait alors estimé que l’opération devrait être finalisée dans les prochains mois. En mars, des rumeurs de presse indiquaient que LVMH pourrait tenter de négocier le prix d’acquisition de sa cible à la baisse.
>> A lire aussi – LVMH a-t-il eu raison de racheter Tiffany pour 15 milliards ?

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif