Lunchr révolutionne le marché du ticket-resto

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le ticket-restaurant dématérialisé, la loi l’autorise depuis 2014 et les cadors du secteur l’ont tous proposé. Et pourtant, il tarde à remplacer l’antique carnet papier. Les mauvaises langues pensent que ce n’est pas tout à fait par hasard, le quatuor qui contrôle 95% de ce marché (Edenred, Chèque Déjeuner, Sodexo et Natixis) n’ayant pas vraiment intérêt à bousculer les habitudes. L’Autorité de la concurrence, qui les avait déjà condamnés en 2001, vient d’ailleurs à leur infliger une nouvelle amende pour entente illicite. C’est dire si l’arrivée de Lunchr, la start-up fondée par ce Montpelliérain, est rafraîchissante. La formule de Loïc Soubeyrand, une carte à puce Mastercard, offre de nombreux atouts.
D’abord, elle permet d’utiliser son crédit resto (19 euros par jour maximum) sur n’importe quel terminal de paiement – les cartes du quatuor ne fonctionnent, elles, que sur les terminaux paramétrés au préalable. Et s’il faut faire l’appoint, pas besoin de sortir son porte-monnaie ou sa carte de crédit : cette dernière est automatiquement débitée du montant restant dû. Autre originalité, Lunchr permet d’obtenir des réductions, suivant le principe de l’achat groupé, dans des restaurants partenaires (1.000 à ce jour). Un salarié fait une commande au sushi du coin ; si trois collègues font de même, le restaurant accordera une remise de 15%. En fonction du nombre, le discount peut grimper jusqu’à 30%. “Nous ne proposons pas seulement une solution de paiement, mais aussi une expérience”, insiste Loïc Soubeyrand, 33 ans. Toutes les opérations (réservation, paiement) peuvent se faire en ligne. Et le salarié peut payer avec son smartphone plutôt qu’avec la carte à puce, y compris sur la plateforme Uber Eats.
>> A lire aussi – Un ticket-restaurant bientôt plus avantageux pour les salariés ?
Lancée début 2018, la start-up compte déjà 3.500 entreprises clientes. Une croissance très rapide qui n’a pas échappé aux investisseurs : Lunchr a réussi à mobiliser 33 millions d’euros et s’apprête à réaliser une nouvelle levée de fonds pour partir en 2020 à l’assaut de l’Europe. Le pedigree du fondateur n’y est pas pour rien. C’est lui qui avait fondé Teads, le spécialiste de la publicité vidéo en ligne, revendu pour 285 millions d’euros à Altice en 2017.
>> Notre service – Entrepreneurs, toutes vos formalités juridiques en ligne : plus simple, plus rapide et moins cher, pour créer une entreprise, modifier ses statuts, protéger une marque ou un logo, déposer un brevet, récupérer une facture…

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif