Logement. Singapour ou le casse-tête immobilier

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Singapour occupe la première place du classement des villes les plus agréables à vivre pour les expatriés en Asie. Et ce pour la quinzième année consécutive, selon . Sa stabilité politique, ses excellentes écoles, ses espaces verts, son faible taux de criminalité, ses infrastructures modernes et innovantes… autant de qualités qui continuent d’attirer de plus en plus d’expatriés : environ 15 000 Français y sont actuellement recensés. La cité-État accueille notamment des expatriés très qualifiés du fait du développement de secteurs tels que la fintech et la santé.

Les prix des loyers en forte hausse

Les expatriés, quand ils s’installent à Singapour et doivent choisir un logement, optent plutôt pour la location que pour l’achat d’un bien immobilier. En effet, cette solution reste moins chère et paraît plus flexible et logique pour ceux qui viennent pour une mission de travail sur une courte période. En conséquence, le nombre de baux signés explose : 93 920 en 2019, .

Et qui dit hausse des demandes, dit forcément hausse des prix… En 2019, les prix des loyers ont atteint le plus gros pic de ces trois dernières années. D’après un classement réalisé par la Deutsche Bank en 2019, Singapour est la 11e ville la plus chère du monde en matière de loyers, après un top 3 formé de Hong Kong, San Francisco et New York. Une situation qui pousse les Singapouriens à opter pour les logements sociaux, puisque les loyers des appartements sont trop chers.

Et pourquoi pas… passer la nuit dans un conteneur ?

Solution pas moins chère, mais originale… Si vous cherchez un endroit insolite pour passer une nuit à Singapour, South China Morning Post l’a trouvé : une nuit dans un conteneur ! C’est une idée de Seah Liang Chiang, un Malaisien de 55 ans : une alternative unique à la réservation d’hôtels pour les voyageurs d’affaires à Singapour et les employés qui travaillent tard. Le principe ? Le tout premier hôtel de Singapour avec des chambres aménagées dans des conteneurs d’expédition. À 200 dollars singapouriens la nuit, soit environ 130 euros, vous retrouvez tout le luxe d’un hôtel normal : deux lits queen size, une salle de bains, une cuisine avec un coin salon, une télévision, un canapé, la climatisation et un accès wifi. Et cela pour quatre personnes. Pour l’instant situé dans le quartier de Buona Vista, l’hôtel atypique reste mobile pour laisser à son gérant la liberté de le bouger à sa guise. Et le premier lieu duquel Seah Liang Chiang souhaite se rapprocher est une plage :

Je veux donner aux Singapouriens l’opportunité de vivre sur la plage. Quand ils se réveillent, je veux qu’ils entendent les clapotis des vagues à cinq mètres d’eux.”

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif