Les valeurs à suivre aujourd’hui à la Bourse de Paris Mercredi 27 mai 2020 – Capital.fr

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

(AOF) – COMPAGNIE DES ALPES

Compagnie des Alpes a levé le voile mardi soir sur ses résultats du premier semestre 2019-2020. L’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un résultat net (part du groupe) en baisse de 26,2% à 47,7 millions d’euros sur la période et un Excédent Brut Opérationnel (EBO) en recul de 10,4% à 148,2 millions d’euros, soit un taux de marge de 31,5% (-170 points de base). Le semestre a été affecté par la fermeture mi-mars de l’ensemble des sites, conséquence de la pandémie de Covid-19. Quant au chiffre d’affaires, il s’établit à 470,5 millions d’euros, en repli de 5,6%.

DERICHEBOURG

ELIOR

Pénalisé par l’impact du coronavirus et des mesures de confinement sur son activité, notamment auprès des entreprises et du secteur de l’enseignement, Elior a dévoilé des résultats semestriels dégradés. La perte nette part du groupe est ressortie à 17 millions d’euros au 31 mars, contre l’équilibre au premier semestre de l’an dernier. Le résultat net des activités poursuivies a chuté de 94% à 2 millions. Le résultat opérationnel courant des activités poursuivies a atteint 40 millions, en repli de 38%.

FAURECIA, PSA, RENAULT, VALEO

Emmanuel Macron s’est rendu au chevet d’un secteur automobile malmené par la crise du Covid-19. Le président français a dévoilé mardi en fin d’après-midi un vaste plan de relance à l’occasion d’un déplacement dans le Nord de le France sur un site de l’équipementier Valeo. C’est ainsi 8 milliards d’euros qui seront mobilisés pour soutenir une filière qui pèse en France 400 000 emplois industriels directs et 900 000 avec les services. PSA et Valéo ont d’ores et déjà salué cette initiative.

FIGEAC AERO

Figeac Aéro a publié un chiffre d’affaires pour son exercice 2019-2020, clos fin mars, en hausse de 3,2% (ou 0,7% en organique), à 441,6 millions d’euros. L’activité Aérostructures représente la plus grosse partie de l’activité, avec un chiffre d’affaires de 387,5 millions d’euros, en croissance de de 4,1% (1,3% en organique). Les autres activités sont elles en repli de 2,9%, tout comme l’ensemble des opérations du groupe au quatrième trimestre de son exercice en raison de l’épidémie de coronavirus et des mesures de confinement qui ont suivi.

MAUNA KEA TECHNOLOGIES

Mauna Kea Technologies, inventeur du Cellvizio, la plateforme multidisciplinaire d’endomicroscopie laser confocale par minisonde et par aiguille (p/nCLE), a annoncé que le comité ” technologies et évaluation de la valeur ” (TAVAC) de la Société américaine des chirurgiens gastro-intestinaux et endoscopiques (SAGES) avait publié une étude sur la sécurité et l’efficacité de l’endomicroscopie laser confocale comme outil de diagnostic pour l’évaluation des pathologies gastro-intestinales.

RENAULT

Groupe Renault, Nissan et Mitsubishi présentent aujourd’hui plusieurs orientations stratégiques, dans le cadre d’un nouveau business model de coopération visant à améliorer la compétitivité et la rentabilité des trois entreprises au sein de leur alliance. Les trois membres prévoient de s’appuyer sur les atouts existants de cette alliance, comme les achats communs, en tirant parti de leur position de leader et de leurs atouts géographiques respectifs pour soutenir le développement de leurs partenaires.

SAINT-GOBAIN

Saint-Gobain a finalisé la cession d’environ 15,2 millions d’actions Sika détenues par sa filiale Schenker-Winkler Holding AG, représentant l’intégralité de sa participation de 10,75% du capital de Sika pour un montant total de 2,56 milliards de francs suisses. La transaction s’est faite par placement privé auprès d’investisseurs institutionnels qualifiés par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres. Cette cession aura permis à Saint-Gobain de générer un gain brut s’élevant à 1,54 milliard d’euros depuis mai 2018.

SANOFI

La FDA a approuvé le Dupixent (dupilumab) de Sanofi dans le traitement d’entretien adjuvant de la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans inadéquatement contrôlé par des traitements topiques soumis à prescription médicale ou auquel ces traitements sont déconseillés. Dupixent est le seul médicament biologique approuvé aux États-Unis pour cette catégorie d’enfants. Sanofi a par ailleurs accepté de vendre 11,8 millions d’actions ordinaires de Regeneron par voie d’offre publique, au prix de 515 dollars l’action.

TARKETT

VALLOUREC

A la suite du regroupement d’actions finalisé le 25 mai 2020, Vallourec a réduit la valeur nominale de ses actions. Le directoire a décidé la réalisation de la réduction de la valeur nominale des actions de la société de 80 euros (valeur nominale à l’issue des opérations de regroupement) à 0,02 euro. Le capital de la société est désormais divisé en 11 449 694 actions de 0,02 euro de valeur nominale.

This content was originally published here.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif