Les valeurs à suivre aujourd’hui à la Bourse de Paris Lundi 1er juin 2020 – Capital.fr

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

(AOF) – ADLPARTNER

ADLPartner a publié un chiffre d’affaires au premier trimestre de son exercice 2020 en hausse de 6,3% à 35,6 millions d’euros. Le volume d’affaires brut du spécialiste de la gestion et la commercialisation d’abonnements à des titres de presse est, pour sa part, en hausse de 3,4% à 72,7 millions. Le groupe précise que l’impact de la pandémie de Covid-19 a été limité sur son activité du premier trimestre. La société ajoute qu’elle demeure confiante dans sa capacité à traverser cette crise et anticipe une baisse de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2020.

BACCARAT

CARREFOUR

ERYTECH

GETLINK

En raison de la fermeture annoncée par Euronext de son marché réglementé de Londres d’ici fin juin 2020, les actions ordinaires de Getlink, les seules encore cotées sur la plateforme paneuropéennes outre-Manche, ne seront plus admises aux négociations sur un marché réglementé britannique, ce qui est une des conditions à la cotation sur la bourse de Londres. Par conséquent, Getlink a demandé au FCA, le régulateur des marchés financiers britanniques, de retirer ses actions ordinaires de la liste officielle de la bourse de Londres, avec effet le 26 juin 2020.

KLEPIERRE

Klépierre a complètement ouvert l’ensemble de ses centres commerciaux en France. Les arrêtés préfectoraux qui avaient ordonné la fermeture de neuf centres commerciaux (Val d’Europe, Créteil Soleil, Belle Épine, Noisy Arcades, Villiers-en-Bière, Le Millénaire, Beau Sevran, Claye Souilly et Éragny) ont été abrogés. Ils accueillent depuis le 30 mai à nouveau tous leurs commerçants et visiteurs.

PARTOUCHE

Groupe Partouche a annoncé avoir finalisé l’acquisition, principalement auprès de la société Delahaye & Co de 95% des titres de la société Club Berri SAS, détentrice d’un bail pour les locaux accueillant le ” Club Berri “. Le casinotier dispose ainsi d’un club de jeux dans la capitale complétant son maillage territorial. Fermé au public depuis le début du confinement, Groupe Partouche souhaite rouvrir les portes du ” Club Berri ” à la clientèle dès que la situation sanitaire le permettra.

RENAULT/PEUGEOT

Le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) a annoncé un chute de 50,34% à 96 310 des immatriculations de voitures neuves au mois de mai en France. Le secteur a continué d’être pénalisé par les mesures de confinement et l’effondrement de la conjoncture. Les ventes du groupe Renault ont plongé 50,39%. Celles du groupe PSA, de 56,07%.

SANOFI

Vendredi dernier, Sanofi a clôturé la vente de ses 13 millions d’actions ordinaires de Regeneron par voie d’offre publique, au prix de 515 dollars l’action. Cette opération inclut l’option de surallocation qui a été pleinement exercée par les banques coordinatrices. Sanofi annonce également le rachat, par Regeneron, de 9.8 millions d’actions ordinaires directement à Sanofi pour une valeur approximative de 5 milliards de dollars.

SIGNAUX GIROD

Signaux Girod a réalisé vendredi soir son point d’activité au titre du deuxième trimestre de son exercice 2019-2020. Ainsi, le spécialiste de la signalisation routière a dévoilé un chiffre d’affaire de 18 millions d’euros, en baisse de 14,8 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. La crise du Covid 19 s’est fortement répercutée sur les activités du groupe.

TOTAL GABON

Total Gabon a accusé au premier trimestre 2020 une perte nette de 8 millions de dollars, contre un bénéfice de 10 millions au premier trimestre 2019. Le flux de trésorerie d’exploitation de 55 millions est en forte baisse par rapport au premier trimestre 2019, en raison principalement de la baisse continue des prix de vente de pétrole sur le trimestre. Toutefois, la position de trésorerie est en progression sur le trimestre. Le chiffre d’affaires s’élève à 113 millions, en baisse de 31% dans le sillage du pétrole.

UNIBAIL RODAMCO WESTFIELD

Unibail-Rodamco-Westfield (URW) a annoncé la cession d’un portefeuille de cinq centres commerciaux en France à la Joint Venture (JV) formée par URW, Crédit Agricole Assurances et la Française, comme annoncée en février dernier. Il s’agit des centres Aéroville et So Ouest près de Paris, Rennes Alma à Rennes, Toison d’Or à Dijon et Confluence à Lyon. L’ensemble est valorisé 2,032 milliards d’euros au total. Le consortium mené par Crédit Agricole et La Française détiendra 54,2%, et URW 45,8%. Un syndicat de banques a financé le prêt garanti d’1 milliard d’euros pour la JV, à échéance de 7 ans.

This content was originally published here.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif