Les salariés de Pôle emploi expriment leur inquiétude

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Dans les rangs de 4.800 personnes employées par Pôle emploi en France, c’est l’inquiétude. En pleine épidémie de coronavirus et alors que le pays est sous le coup de nouvelles mesures de confinement, les agences continuent de fonctionner dans l’Hexagone. Les entretiens ne se font plus que sur rendez-vous alors que les événements en agence sont annulés. Un chamboulement soudain qui soulève de nombreuses questions du côté des agents de Pôle emploi, détaille Le Parisien. Le syndicat SNU Pôle emploi a ainsi dénoncé, le 17 mars dernier “une cacophonie générale en région”.
Il faut dire que les questions sont nombreuses : les agents fragiles doivent-ils rester chez eux ? Sur quelles activités faut-il se concentrer : gestion d’inscriptions, actualisation, indemnisation, urgences ? Qui peut télétravailler et qui doit être présent en agence ? Autant de questions auxquelles a tenté de répondre, dans un mail, le patron de Pôle emploi, Jean Bassères. Mais, selon le Parisien, loin de rassurer, ce mail a mis le feu aux poudres. La faute à des mesures jugées “contradictoires”.
Mesures “incompréhensibles”
Parmi les mesures dénoncées : alors que les agents sont confinés et censés limiter les déplacements, certaines mesures prévoient de faire revenir des agents en nombre sur site sans définir clairement ce qu’ils ont à faire. Des mesures “incompréhensibles” pointées du doigt par plusieurs syndicats au point que le recours au droit de retrait commence à se multiplier au sein des agents.
>> A lire aussi – Chômage : ce que la numérisation de Pôle emploi a apporté… et tout ce qu’il reste à faire
De son côté, Pôle emploi a tenté de rassurer : “On est mobilisés pour répondre aux besoins de nos publics, mais cette crise demande une nécessaire adaptation. Nous mettons tout en œuvre pour y répondre au plus vite et au mieux”. Une organisation nécessaire et urgente, rappelle La Provence, alors que de nombreuses entreprises ont déjà recours au chômage partiel pour faire face à la crise provoquée par le COVID-19.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif