Les rendements des SCPI affolent encore les compteurs

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

L’investissement dans les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) a rapporté gros en 2019. Selon la plateforme spécialisée France SCPI, les souscripteurs de ces placements ont obtenu un taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) de 4,51 % en moyenne. Ce rendement calculé avant fiscalité s’affiche en nette hausse sur une année puisqu’il avait baissé à 4,35 % en 2018. Cette remontée constitue une première en 10 ans pour les SCPI dont le rendement moyen avait considérablement décru depuis 2009. Dans le détail, les SCPI de bureaux ont rapporté 4,26 %, celles investies dans les commerces ont servi un rendement moyen de 4,75 %, les SCPI spécialisées et diversifiées offrant des TDVM respectifs de 4,95 % et 5,19 %. “Les SCPI dites diversifiées sont celles qui rémunèrent le plus car investies plus fortement en régions et à l’étranger ou la volatilité est un peu plus élevée et donc récompensée”, explique France SCPI dans un communiqué.
>> A lire – SCPI : voici les rendements 2019 que vous serviront les 50 principales sociétés du marché
Attirés par des rendements élevés, les Français ont massivement investi dans les SCPI en 2019. Pour rappel, ce placement consiste à acquérir des parts d’une société qui gère des biens immobiliers (immeubles de bureaux, commerces, …) en France ou à l’étranger. En contrepartie, le souscripteur perçoit des dividendes (mensuels ou trimestriels) qui sont fonction des loyers versés par les occupants de ce parc immobilier. Sur l’ensemble de l’année, les sociétés civiles de placement immobilier ont attiré 8,1 milliards d’euros, un nouveau record, toujours selon France SCPI. Une statistique en ligne avec les 4,3 milliards d’euros de collecte annoncés pour le premier semestre 2019 par l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim) en septembre dernier. La collecte a grimpé de 58,7 % sur un an et de près de 28 % par rapport à 2017, année du précédent record de la pierre papier. Près de la moitié des nouvelles souscriptions de parts de SCPI ont concerné des SCPI de bureaux (49 %).
>> Notre service – Réussir son investissement en SCPI spécialisées dans les immeubles de bureaux et les commerces
Un succès… qui pourrait devenir un problème
Ces investissements sont en partie motivés par la stabilité des rendements qu’ils offrent, selon le cofondateur de France SCPI, Paul Bourdois : “Depuis 30 ans, les SCPI n’ont jamais vu leurs rendements passer sous la barre des 4% et jamais au-dessus de celle des 8%. Cette régularité dans le rendement est une des raisons du succès”. Un autre facteur renforçant l’attrait des SCPI est bien évidemment la baisse continue des rendements de nombreux placements. Le taux du Livret A atteindra un plancher historique de 0,5 % le 1er février prochain tandis que la rémunération moyenne des fonds euros des contrats d’assurance vie devrait tourner autour de 1,40 % pour 2019. L’occasion de préciser que ces produits offrent la garantie du capital alors que l’investissement en SCPI n’est pas dénué de risque (perte en capital, liquidité, …).
>> A lire aussi – Revente de parts de SCPI : voici comment procéder pour récupérer votre mise
Si l’explosion des SCPI en France peut sembler être une bonne nouvelle pour le secteur, elle n’est pas sans poser problème. Le rendement des sociétés civiles de placement immobilier pourrait en effet finir par pâtir d’une collecte trop élevée, comme le rappelle le fondateur de MeilleureSCPI, Jonathan Dhiver, dans une tribune publiée le 23 janvier. Ce spécialiste explique que “l’accroissement trop rapide des fonds engendre des effets qui peuvent être dilutifs en termes de performances”. Tout sauf un problème de riches puisqu’il pourrait à terme pousser certaines SCPI à être moins exigeantes sur la qualité de leurs investissements et impacter les rendements servis aux épargnants. “Les gérants de SCPI ont tout intérêt à encadrer la collecte pour assurer la pérennité des rendements servis par les SCPI”. Une bonne habitude qu’ont déjà prise nombre d’entre eux, à l’instar de Corum, dont les SCPI Corum Origin et Corum XL ont servi des rendements respectifs de 6,25 % et 6,26 % en 2019, notamment grâce à une maîtrise de la collecte. “Nous collectons ce que nous pouvons investir”, expliquait son président Frédéric Puzin lors d’un point presse le 16 janvier 2020.
>> A lire aussi : Les SCPI, une solution idéale pour booster votre future retraite

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif