Les prix du gaz pourraient bondir au second semestre

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les tarifs réglementés de vente du gaz appliqués par Engie à des millions de foyers devraient fortement augmenter dans la deuxième partie de l’année, à moins qu’un mécanisme de lissage ne soit mis en place, prévient vendredi la Commission de régulation de l’énergie (CRE). “Les prix de marché actuels laissent anticiper de fortes hausses des tarifs réglementés de vente jusqu’à la fin de l’année 2020 après la forte baisse du 1er juillet 2020”, écrit le régulateur dans un avis. L’évolution du tarif début juillet n’a pas encore été décidée officiellement mais sa baisse est “estimée aujourd’hui à -4,6%”.
Mécanisme de lissage
Les cours du gaz se sont en effet effondrés au cours du premier semestre en raison de la crise sanitaire mais devraient rebondir. “Si le gouvernement souhaite restreindre l’ampleur de ces évolutions, un mécanisme de lissage similaire à celui de l’année dernière pourrait être mis en place”, propose le régulateur, qui le “recommande”. La baisse prévue début juillet pourrait ainsi être annulée, ce qui permettrait ensuite de modérer les évolutions pour le reste de l’année, lorsque les particuliers utilisent le plus le gaz pour se chauffer. Un mécanisme de ce type avait été décidé l’an dernier, en plein mouvement social déclenché à l’origine par les coûts élevés de l’énergie.
>> A lire aussi – EDF soutenu par les prix de l’électricité en France et au Royaume-Uni, mais le gaz pèse

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif