Les jets privés prennent le relais des vols annulés à cause du coronavirus

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les interdictions de vol se multiplient à travers le monde, au fur et à mesure que les pays prennent des mesures de restriction pour enrayer l’épidémie de coronavirus Covid-19. 2020, qui a difficilement démarré, risque d’être une année noire pour les compagnies aériennes. Elles enregistrent déjà de lourdes pertes financières. Pourtant, une partie du secteur tire profit de cette réduction des liaisons aériennes à l’échelle internationale, celui des jets privés. Selon CNN, leur utilisation a bondi.
La compagnie suisse Luna Jets a connu une « croissance impressionnante » des réservations, ainsi que des requêtes liées au coronavirus, d’après son directeur des ventes Alain Leboursier. Cité par CNN, il précise qu’en février 15% des demandes avaient un rapport avec le virus, contre 30% désormais. Les augmentations les plus significatives concernent les régions à risque, où la propagation de l’épidémie est la plus rapide. En dehors de l’Asie, l’Iran, l’Italie ou encore l’Espagne sont les plus touchés.
>> Lire aussi – La valeur du jour en Europe Les compagnies aériennes européennes à la peine, la décision surprise de Trump pèse
Business is business
Les compagnies de jets privés voient des profils peu habituels multiplier les demandes de réservations. C’est par exemple le cas des employés de certaines entreprises, qui sont d’ordinaire usagers des classes affaires des vols de ligne. Ainsi, parmi les nouveaux clients de Luna Jets se trouvent des personnes « qui ont besoin de régler une affaire urgente, dans la journée ou le lendemain », précise Alain Leboursier. Une tendance confirmée chez Paramount Business Jet. Son PDG, Richard Zahrer explique à CNN que les demandes émanent de plus en plus de « personnes qui, normalement, n’ont pas recours aux jets privés ».
>> Lire aussi – Bourse : Air France-KLM, Easyjet, Lufthansa… les compagnies aériennes en perdition ?
Tandis que le nombre de cas et de décès augmentent, l’inquiétude grandit chez les voyageurs. Certains ont peur de rester coincés dans un pays étranger. C’est le cas notamment des Américains, après l’annonce de Donald Trump de suspendre pour une durée de 30 jours les liaisons aériennes entre l’Europe et les États-Unis. Les citoyens américains en voyage ont donc le réflexe de se reporter quand ils le peuvent sur des jets privés.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif