Les Français soutiennent de moins en moins les grévistes, pourquoi l’enseigne de chocolats Léonidas exaspère ses franchisés… Le flash éco du jour

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le chiffre du jour : 55%. C’est le pourcentage de Français qui ne soutiennent pas la grève des salariés de la RATP et de la SNCF, selon un sondage YouGov publié en exclusivité par Capital. Les perturbations dans les transports liées au mouvement contre la réforme des retraites commenceraient-elles à fatiguer les citoyens ? A la question “soutenez-vous le mouvement de grève des salariés bénéficiaires des régimes spéciaux (SNCF, RATP) ?”, 31% ont répondu ne “pas du tout” approuver leur action et 24% ont répondu “pas vraiment”, soit un total de 55%. Début décembre, le pourcentage de Français opposés à cette grève n’était que de 44%.
Le coup de gueule du jour est poussé contre l’enseigne de chocolats Leonidas. Ce mécontentent n’émane pas de clients victimes de crise de foie mais des gérants de boutique de la marque belge. Alors que l’entreprise Leonidas se porte bien, la moitié de ses franchisés n’arrivent pas à se verser un Smic voire ne se paient pas du tout de revenu, selon nos informations. Pour ouvrir une boutique Leonidas, ces derniers ont conclu un contrat de franchise souple, pour lequel aucun droit d’entrée ni de royalties ne sont à verser sur les ventes. Mais les franchisés se plaignent, entres autres, du manque d’accompagnement de la maison mère et des tarifs élevés qu’elle leur facture pour la marchandise. Résultat, la marge brute des gérants ne cesse de mincir et les fermetures de boutique progressent.
L’info pratique Capital. Vous profitez de la fin d’année pour faire du tri dans vos papiers administratifs ? Surtout ne jetez pas vos anciens relevés individuels de situation même si vous conservez toutes vos feuilles de paie. Ce document envoyé auparavant par votre caisse de retraite, via votre employeur, mentionnait le nombre de points de retraite acquis au cours de l’année précédente. Une information disponible désormais sur Internet. Mais en janvier 2019, la fusion des régimes Arrco et Agirc a entraîné la conversion de vos points Agirc en points Agirc-Arrco. Si cette opération semble s’être bien passée, il est possible qu’il y ait eu des loupés et que certains points manquent à l’appel, comme l’explique Capital.fr. Retrouvez toutes les explications sur notre site.
On termine avec Ségolène Royal qui pourrait bien se retrouver à la porte. Selon Le Canard enchaîné le Quai d’Orsay pourrait en effet démettre de ses fonctions l’ambassadrice des pôles Arctique et Antarctique. Il estimerait que l’ancienne ministre a outrepassé son devoir de réserve. En cause, ses récentes déclarations contre la politique d’Emmanuel Macron et la réforme des retraites. L’ancienne ministre avait d’ailleurs déjà été épinglée pour son manque d’implication dans cette fonction et l’utilisation de son enveloppe d’ambassadrice glaciaire à des fins personnelles.
> Réécoutez et abonnez-vous à ce podcast sur vos plateformes favorites (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Google Podcasts, Soundcloud…) ainsi que sur les enceintes connectées Google Home, Amazon Echo et Apple HomePod.
> La saga des marques, 21 millions (sur les cryptomonnaies)… retrouvez tous les podcasts de Capital et de Prisma dans notre espace dédié.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif