Les Français “les plus fragilisés” pourraient recevoir des chèques, selon Bruno Le Maire

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Face à l’impact massif de la pandémie de coronavirus sur notre économie, le gouvernement s’est dit “ouvert” aux “solutions” pour soutenir les plus fragiles. Certains Français “vont être très fragilisés” par la crise sanitaire, a ainsi déclaré Bruno Le Maire sur LCI, citant notamment les personnes peu qualifiées et celles qui perdaient leur emploi. “C’est eux qu’il faut aider en priorité et là je suis ouvert à toutes les solutions”. Le ministre a souligné qu’il était notamment favorable aux mesures qui encouragent “le retour à l’emploi”, comme la prime pour le recrutement d’un apprenti, qui va être élargie.
Il a également indiqué qu’il n’était “pas fermé” à l’idée de chèques qui permettraient aux ménages modestes d’effectuer certaines dépenses supplémentaires. Un chèque d’aide “vers ceux qui ne peuvent pas partir en vacances (…), en cette période de crise c’est des choses qui sont légitimes”, a commenté M. Le Maire. “Ce n’est pas parce que je défends une politique de l’offre, de la compétitivité (…) que pour autant je refuse les chèques pour les plus démunis, au contraire je pense que ça peut être parfaitement complémentaire”, a-t-il détaillé.
>> A lire aussi – les chèques d’aide aux américains rattrapés par leur banque ?
Il a en revanche écarté toute mesure “très générale” comme une baisse de la TVA, une option retenue par l’Allemagne pour favoriser un retour rapide de la consommation. Pour l’heure, la France a prévu une aide financière pour les ménages modestes et les jeunes précaires.
>> A lire aussi – Des députés proposent la création d’un chèque tourisme

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif