Le patron achète des actions, Renault s’envole en Bourse – Capital.fr

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Actuellement en vente




Capital mensuel n°342
Spécial Immobilier, le placement qui rapporte ! (Airbnb, quartiers d’avenir, défiscalisation, SCPI, …) / Les viande est attaquée, comment elle se défend / Retraite : trouver du travail aux seniors, le vrai défi
J’achète



Capital Votre Argent n° 8
Capital Votre Argent : Succession et héritage / Transmettre plus à son conjoint / Mieux protéger ses enfants / Réduire la facture fiscale
J’achète




Capital mensuel n°342
Spécial Immobilier, le placement qui rapporte ! (Airbnb, quartiers d’avenir, défiscalisation, SCPI, …) / Les viande est attaquée, comment elle se défend / Retraite : trouver du travail aux seniors, le vrai défi
J’achète



Capital Votre Argent n° 8
Capital Votre Argent : Succession et héritage / Transmettre plus à son conjoint / Mieux protéger ses enfants / Réduire la facture fiscale
J’achète

Ce contenu a bien été retiré de vos favoris.

L’action Renault signait la plus forte hausse du CAC 40 à la mi-séance du mardi 10 mars 2020, avec un gain de près de 10% vers 12h20.

Le président de Renault, Jean-Dominique Sénard, a indiqué à l’Autorité des marchés financiers avoir acquis, le 6 mars, 3.240 actions Renault au prix unitaire moyen de 22,0166 euros, soit un montant d’acquisition global de plus de 71.000 euros. Une transaction interprétée comme un signe de confiance en l’avenir du géant tricolore de l’automobile, qui ne se paie toutefois plus que 6 milliards d’euros, à la Bourse de Paris. Un montant très éloigné d’un acteur tel que Toyota ou Tesla

This content was originally published here.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif