Le nouveau gouvernement devrait être dévoilé ce lundi

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Plus que quelques heures de suspense avant l’annonce du nouveau gouvernement. L’Elysée a annoncé dimanche que son élaboration était toujours en cours et qu’il serait dévoilé dans la journée de lundi 6 juillet. Emmanuel Macron et son Premier ministre Jean Castex se sont entretenus dans la soirée, probablement pour finaliser le nouveau casting gouvernemental. “Un gouvernement de mission et de rassemblement”, a précisé dans un tweet Emmanuel Macron, qui affirme aussi vouloir “s’adapter aux bouleversements internationaux et aux crises”. Ce gouvernement devrait selon l’Elysée compter “une vingtaine de ministres et de ministres délégués”.
Selon un proche du chef de l’Etat, l’annonce devrait se faire “en deux temps”, d’abord les ministres, puis les secrétaires d’État. L’entourage d’Emmanuel Macron a part ailleurs assuré qu’il y aurait “de nouveaux talents” et “des personnalités venues d’horizons différents”. Répondant aux rumeurs sur une équipe resserrée autour de grands pôles principaux, Jean Castex a affirmé dimanche au JDD ne “pas être sûr que des périmètres trop étendus soient forcément la garantie d’une plus grande efficacité”.

Cette reconstruction sera mise en œuvre par un gouvernement de mission et de rassemblement.— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) July 5, 2020

Dimanche, sur BFMTV, l’ex-ministre socialiste Ségolène Royal a assuré avoir été contactée, ajoutant qu’une participation à ce gouvernement n’aurait de “sens” que si elle pouvait mener une politique “plus sociale, plus écologiste, plus démocratique”. Face au démenti d’une source proche du chef de l’Etat, elle a fourni à l’AFP des échanges de SMS qu’elle dit avoir eu avec le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.
>> A lire aussi – Remaniement : vers une annonce du nouveau gouvernement “en deux temps”
La patronne des députés socialistes Valérie Rabault, également contactée selon elle, a souligné que “la réponse est non”, car “un débauchage ne constitue pas une politique”. Et si des socialistes entraient au gouvernement, “ils s’inscriraient en dehors du parti”, a-t-elle prévenu. Chez Les Républicains, le vice-président Gilles Platret a aussi appelé à dire “non” à toute proposition, pour “ne pas se renier”.
>> A lire aussi – Nouveau gouvernement : l’urgence de faire du logement une priorité

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif