Le montant de l’« état daté » est plafonné à 380 € – BDIDU Blog Droit Immobilier et Droit de l’Urbanisme

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le récapitulatif de l’ensemble des charges liées à la vente d’un lot de copropriété dénommé « état daté » et qui donne le détail des charges dues par le vendeur au syndic, celles qui sont à la charge de l’acquéreur et les avances déjà versées est désormais facturable à hauteur de 380 € au maximum par le syndic. Ceci à partir du 1er juin prochain.

Décret n° 2020-153 du 21 février 2020 pris pour l’application de l’article 10-1 de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 modifiée fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis

Publics concernés : syndics de copropriété et toute partie à une mutation à titre onéreux d’un lot ou de lots de copropriété.
Objet : fixation du montant plafond des honoraires et frais perçus par les syndics de copropriété pour l’établissement de l’état daté.
Entrée en vigueur : le décret entre en vigueur le 1er juin 2020 .
Notice : le décret fixe le montant plafond des honoraires et frais perçus par les syndics de copropriété pour l’établissement de l’état daté à l’occasion de la mutation à titre onéreux d’un lot ou de plusieurs lots objets de la même mutation à 380 € TTC.
Références : le décret peut être consulté sur le site Légifrance (https://www.legifrance.gouv.fr).

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l’économie et des finances,
Vu la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 modifiée fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis, notamment son article 10-1 ;
Vu le décret n° 67-223 du 17 mars 1967 pris pour l’application de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis, notamment son article 5 ;
Vu l’avis du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières en date du 19 décembre 2019 ;
Vu l’avis de l’Autorité de la concurrence en date du 14 janvier 2020,

Décrète :

Article 1 

Le montant mentionné au b de l’article 10-1 de la loi du 10 juillet 1965 susvisée est fixé à 380 € TTC.

Le présent décret entre en vigueur le 1er juin 2020.

Article 3 

Le ministre de l’économie et des finances est chargé de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 21 février 2020.

Par le Premier ministre :

Le ministre de l’économie et des finances,

Bruno Le Maire

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif