Le Mexique face à la pénurie de… bière !

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La production au Mexique est à l’arrêt depuis début avril en raison de la crise sanitaire. Conséquence pour le pays : une pénurie de bière dans les commerces. Jusqu’à présent, les Mexicains puisaient dans les stocks déjà existants, sauf que les réserves sont désormais vides, rapporte El Sol de San Luis. De nombreuses voix s’élèvent pour la reprise rapide de la production. Cuauhtémoc Rivera, de l’Alliance nationale des petits commerçants (Anpec), estime que la mesure d’arrêt de l’activité des brasseries, ajoutée à la loi interdisant la consommation d’alcool dans certaines régions du pays, est contre-productive, car elle expose au Covid-19 les consommateurs à la recherche de bière.
Face au manque de stock, le parquet fédéral (Profeco) a constaté une augmentation des prix de la boisson à l’orge. Un paquet de 12 canettes de bière Tecate est passé de 139 pesos à 162 pesos, souligne El Sol de México. Certains commerces n’hésitant pas à vendre sous le manteau la bière à 120 pesos.
>> A lire aussi – Un brasseur va offrir une bière à tout le monde à la fin du confinement
Le Mexique, premier exportateur de bière au monde, ne veut pas non plus perdre sa place sur le marché. Selon les données de Cerveceros de México, la valeur des exportations de bière en 2019 était de 4,8 milliards de dollars, ce qui représente 25% des exportations agro-industrielles du Mexique. Vu l’importance de ce marché au Mexique, Ricardo Sheffield, chef de Profeco, demande un retour progressif aux activités. “Les brasseries pourraient reprendre leur activité très prochainement, car elles disposent des conditions d’hygiène et d’automatisation [nécessaires] pour reprendre rapidement la production […], ce qui mettrait fin aux surcoûts sur le marché”, défend son directeur Ricardo Sheffield.
>> A lire aussi – Bière : le confinement risque de plomber les ventes, avertit Kronenbourg
La balle est désormais dans le camp du ministère de l’Économie. Un représentant des brasseurs mexicains a pour sa part indiqué que l’industrie était prête à reprendre ses activités d’autant que dans “d’autres pays en proie à la pandémie, comme l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis, l’industrie a continué de fonctionner avec succès”. Au Mexique, six millions de personnes dépendent en partie de la vente de bière.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif