Le loyer ridicule que verse Gabriel Matzneff dans le quartier Latin

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

348 euros par mois. C’est le loyer que paie Gabriel Matzneff pour loger dans un studio au cœur de Paris. L’écrivain âgé de 83 ans est sous le coup d’une enquête préliminaire pour viols sur mineurs de moins de 15 ans. Selon Le Parisien, l’homme jouit ainsi depuis 26 ans d’un studio de 34m² niché dans le quartier Latin, dans le Ve arrondissement de Paris. Un logement HLM géré par le bailleur social Elogie Siemp et loué 10 euros le mètre carré sans les charges.
Gabriel Matzneff a obtenu le studio en 1994. Si la procédure n’a rien d’illégale, les conditions d’attribution posent question. Selon une source citée par Le Parisien, “il y a eu des interventions en haut lieu, sous la mandature Chirac […] C’est Jean Tiberi, alors maire du Ve arrondissement, bras droit de Chirac, pilier du RPR, qui s’en est lui-même occupé”. Des petites faveurs auxquelles semble habitué Gabriel qui avait fait intervenir des élus et un ministre pour obtenir une bourse du Conseil national du livre (CNL) à laquelle il n’avait plus droit, rappelle le JDD.
Renvoi d’ascenseur ?
Autre problème, il semble que, contrairement aux autres locataires, l’écrivain n’a jamais eu à justifier ses revenus, y compris l’année où il a remporté le prix Renaudot, et n’a jamais été soumis au supplément de loyer. Face à cette situation, une source de l’Hôtel de Ville affirme que la municipalité “aimerait bien le virer”. Une option pourtant impossible puisque l’homme est âgé de plus de 65 ans et ne déclare, aujourd’hui, que de faibles ressources.
>> A lire aussi – Quand Gabriel Matzneff préfaçait le catalogue d’Arnys, tailleur star des politiques
Contacté par Le Parisien, Jean Tiberi a, de son côté, reconnu “connaître Matzneff” mais ne pas “bien se souvenir de son intervention” tout en avouant que “c’est possible. Ça me dit quelque chose”. En 2014, l’écrivain avait d’ailleurs signé une tribune dans Le Point pour soutenir Dominique Tiberi, le fils de Jean Tiberi, qui se présentait aux municipales dans le Ve arrondissement de Paris.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif